Seedbox.fr

Le bilan de l’année : les faits marquants dans le monde du warez

0

Ça y est, nous sommes arrivés en 2018, et c’est donc  pour nous l’heure de faire un bilan de notre année ! Depuis début 2017, nous nous efforçons d’alimenter le site de manière régulière et plus professionnelle, car NextWarez est de plus en plus populaire auprès des pirates. Dans cet article, nous allons parler des faits marquants survenus cette année dans le warez, afin de faire une rétrospective.

Beaucoup de fermetures marquantes

L’année 2017 aura été un coup dur pour tous les adeptes du téléchargement illégal, que ce soit au niveau des sites fermés que des actions de justice. Chronologiquement, nous avons d’abord eu le site de DDL Wawa-City qui a subitement redirigé vers la plateforme P2P Torrent9; à ce jour, nous ne savons toujours pas si WC a été racheté par les administrateurs du site de torrent, ou bien s’il leur appartenait déjà.

D’autres fermetures marquantes ont suivies, comme le site de streaming sportif espagnol RojaDirecta, ou encore MiniNova, un tracker torrent assez ancien, créé en 2009. Quelques semaines plus tard, c’est le célèbre site d’animés Nyaa qui ferme, laissant une communauté de fans d’animation japonaise orphelins.

Rojadirecta

Page d’accueil RojaDirecta

En juin 2017, c’est au tour de T411 de fermer. Un véritable coup de tonnerre dans le warez, ce tracker torrent était l’un des plus visités en France ! Sa fermeture a même propulsé le hashtag #T411 en Top Tweet sur Twitter ! Comme à chaque fermeture, de nombreux clones sont apparus sur le web, mais deux se sont démarqués par leur sérieux et leur motivation : T411.si et YggTorrent. Ça n’a cependant pas duré longtemps, puisque le premier a subitement fermé, redirigeant vers le deuxième. Quant à YggTorrent, il a essuyé de nombreuses critiques, mais également de nombreux problèmes internes qui ont l’air d’être résolus aujourd’hui.

Les actions de justice marquantes de 2017

Les plaintes et les actions de justice contre les sites de téléchargement ont été nombreuses cette année, que ce soit de la part de la SACEM (industrie de la musique), ou de l’industrie du cinéma. Les faits les plus marquants se sont déroulés à l’étranger : les VPN sont notamment les plus ciblés. En Chine, ils ont été totalement interdits, car ils permettaient d’outre-passer le « Great Firewall » (lire : Sale époque pour les VPN, en Chine comme en Russie), tandis qu’en Russie, ils sont très réglementés : les fournisseurs ont l’obligation de s’aligner sur la liste des sites bloqués, sous peine d’être traduits en justice.

Le "Great Firewall" mis à mal par les VPN

Le « Great Firewall » mis à mal par les VPN

D’autres actions entreprises en dehors du couvert de la justice sont louables, comme ce faux Kickass-Torrent, qui lorsque le pirate télécharge un film, offre deux places de cinéma pour aller le voir légalement. Hélas, les places ne fonctionnaient qu’au Costa Rica.

Voilà les actus majeures de cette année 2017, qui a été riche en émotion pour les pirates ! Ne manquez rien de l’actualité du téléchargement illégal sur Nextwarez.com, suivez-nous aussi sur Facebook et Twitter.

Partager :)

À propos de l'auteur

matthieucmp

Retrouvez à travers mes articles des tests exclusifs, ainsi que l’actualité complète du téléchargement illégal !