728x90px

Blizzard gagne 8,5 millions de dollars de copyright contre des tricheurs

1

L’éditeur de jeux vidéo Blizzard Entertainment a remporté un procès face à un « cheat maker » (créateur de cheats). Depuis quelque temps, le créateur de World of Warcraft, et de bien d’autres jeux, menait une guerre sans répit contre la société allemande Bossland. La semaine dernière, Blizzard a remporté le procès et a empoché près de 8,5 millions de dollars.

Bossland, la société allemande qui vendait des bots

Le site allemand propose, moyennant quelques euros, des cheats dans plusieurs jeux comme World of Warcraft, Hearthstone, et Diablo III, . L’achat d’un tel service permettait aux joueurs d’acquérir des bots, qui jouaient automatiquement pendant l’absence de l’utilisateur. Depuis bien longtemps, Blizzard fait la chasse à ces pratiques, qui ruinent le fair-play dans ses jeux.

Blizzard / Bossland

Les cheats sur Bossland

L’éditeur les a donc poursuivis en justice mais Bossland n’a pas daigné répondre aux injonctions du tribunal. Un jugement par défaut a donc été prononcé fin mars 2017 : 8,5 millions de dollars de dommages et intérêts.

Le tribunal a reconnu que les techniques de triches développées par Bossland ont contourné l’anti-cheat de Blizzard, appelé communément « Warden ». En permettant aux joueurs d’exploiter des failles dans ces jeux, la société allemande a enfreint les droits d’auteurs de l’éditeur.

Le tribunal donne raison à Blizzard

Les actions de Bossland ont grandement nui à la réputation de Blizzard Entertainment. Elles ont rendu l’anti-cheat inefficace, de même que les moyens entrepris pour le mettre en place. De plus, les tricheurs gênent l’expérience de jeu des utilisateurs honnêtes, ce qui force ces derniers à arrêter de jouer. Le tribunal de Californie s’est exprimé lors du jugement.

« Blizzard a démontré que ces actions causaient des dégâts ou des dommages l’éditeur dépensait une somme importante dans sa lutte contre Bossland Hacks. »

« En outre, les joueurs de Blizzard déposaient des plaintes contre les tricheurs, ce qui a poussé les utilisateurs à se détourner de ces jeux. En conséquence, la triche nuit également à la bonne volonté et à la réputation de Blizzard »

Ne manquez rien de l‘actualité du téléchargement sur Nextwarez.com suivez-nous sur Facebook et Twitter.

Partager :)

À propos de l'auteur

matthieucmp

Retrouvez à travers mes articles des tests exclusifs, ainsi que l'actualité complète du téléchargement illégal !

Un commentaire

  1. Bien fait ! Je n’apprécie vraiment pas les tricheurs qui viennent ruiner les parties des gens honnêtes qui ne souhaitent que s’amuser !

    Bravo Blibli ^^