Actu générale

Les entreprises Microsoft, Ford, Toyata et Volvo accusées d’être sponsors de sites pirates

0
Des sites pirates financés par Microsoft, Ford et Toyota
Microsoft et Toyota au service de sites pirates

Les constructeurs automobiles Ford, Toyota, Nissan, Mazda et Volvo, ainsi que le géant Microsoft ont été signalés par le gouvernement russe comme faisant partie des 100 principales entreprises qui seraient des sponsors de sites pirates. Ce mouvement de la part des Russes fait partie de la campagne « follow the money » (suivre l’argent) visant à couper les finances des sites pirates.

Envoyer les pirates par le fond, en coupant leurs revenus

Dans le cadre des efforts croissants menés par les plus grandes compagnies de création audiovisuel du monde pour faire baisser la piraterie sur Internet, diverses initiatives cherchent à priver les sites pirates de leur revenu.

En plus de rendre le processus de paiement plus compliqué pour les sites utilisant des compagnies de carte de crédit comme Visa ou Mastercard, et de recevoir ou payer des fonds en utilisant Paypal, la pression est aussi portée sur les annonceurs. Beaucoup de sites comptant beaucoup sur la publicité pour assurer une grande partie de leurs revenus, la théorie est qu’une fois que ces fonds seront asséchés, les sites commenceront à fermer.

Nous l’avions d’ailleurs très clairement vu la semaine dernière, avec GroupeM, la plus grande entreprise de media publicitaires au monde, qui a frappé très fort en annonçant vouloir multiplier ses efforts pour interdire toute publicité sur les sites pirates afin de couper leurs revenus (voir notre article complet ici).

Le dernier pays indiquant vouloir agir activement sur ce point est la Russie. Bien qu’étant réputé pour héberger des douzaines de grands sites illégaux, le gouvernement russe dit être en train de se préparer à dévoiler l’identité de certaines des plus grandes entreprises du monde qui seraient sponsors de sites de pirates.

Des entreprises hypocrites ? Ou négligentes ?

Dans les semaines à venir, le Ministère de la Communication publiera une liste de 100 entreprises qui acceptent que leurs annonces soient publiées sur des sites pirates. En attendant, il a fourni un petit échantillon nous permettant de nous voir à quelle sorte d’entreprises nous devons nous attendre.

Les constructeurs automobiles incluant Toyota, Nissan, Ford et Volvo sont tous accusés d’être des sponsors de pirates par le gouvernement, à côté du géant Microsoft et de la compagnie d’hygiène Gillette.

« Nous encourageons les gens à prendre conscience de cela. Les marques sont fières d’être irréprochables et «blanches». Nous publierons une liste de toutes celles qui font de la publicité sur des sites pirates, » relate l’adjoint du Ministre de la Communication Alexei Volin. Le Ministère dit qu’en union avec les représentants des industries des media, il va créer un « conseil de la honte » qui publiera les noms des compagnies qui n’ont pas retiré leurs annonces des sites.

« Nous sommes prêt à prendre la responsabilité et établir une commission au Ministère, qui, à la demande des détenteurs, ajoutera les sites pirates à une liste noire, » ajoute Alexei Volin.

Un nouveau groupe d’industries appelé « Media » formé par l’Association Russe de Communications Électroniques prévoit être en pourparlers avec les régies publicitaires pour leur interdire de placer des annonces sur des sites de cette liste noire« Si nous pouvons trouver un accord avec les régies publicitaires, le business des sites de pirates mourra, » dit la représentante du groupe Media, Marina Surygina.

Il faut dire que c’est plus de 70 millions de dollars par an que ces entreprises du « top 100 » gagneraient sur le dos de ces sites pirates, chiffre révélé durant une conférence sur l’industrie du film à St. Pétersbourg cette semaine.


Cependant de récents mails révèlent que plusieurs régies publicitaires n’hésitent pas le moins du monde à se vanter de leurs partenariats avec des sites pirates. Ces opérations pourraient donc se révéler plus difficiles que prévu, mais certainement pas impossibles.

Source: TF

Scraper
Rédacteur NextWarez.com

Classement des warez les plus visités en octobre 2015

Article précédant

FrenchTorrentDB c’est la fin de l’aventure … ?

Article suivant

Vous pourriez également aimer

Commentaires

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans la catégorie Actu générale