NordVPN

La confidentialité des noms de domaines mise en péril

0

L’anonymat des noms de domaine est mis en péril par l’organisation ICANN qui a soumis la proposition d’interdire l’enregistrement de noms de domaine privés. De nombreuses organisations -dont le registrar de nom de domaine Namecheap- demandent au public de protester contre cette proposition, qui est néanmoins fortement soutenue par certains groupes de l’industrie du copyright qui souhaitent exposer d’avantage les propriétaires de site pirates.

Une volonté de transparence

Ces derniers mois les détenteurs de copyright ont de plus en plus insisté sur divers changement dans l’industrie des noms de domaine. En particulier, des groupes comme la MPAA et la RIAA (respectivement Motion Picture Association of America et Recording Industry Association of America, associations défendent les intérêts de l’industrie du disque et de studios hollywoodiens), veulent que les registrars de nom de domaine comme Namecheap suspendent les noms de domaines de sites enfreignant la loi.

Même s’il y a peu de chance que cela se produise dans un futur proche, une nouvelle proposition de l’ICANN pourrait néanmoins mettre fin à l’enregistrement de noms de domaine privés, du moins pour certains sites . Cette proposition devrait empêcher les sites commerciaux -diffusant de la publicité- de cacher leurs détails grâce à des services de protection WHOIS (la base publique WHOIS stocke et permet l’affichage de l’ensemble des données relatives à un domaine).

« Sans données WHOIS précises, il ne peut y avoir aucune responsabilité et sans responsabilité il devient difficile d’examiner et de remédier aux problèmes quand des individus ou des organisations utilisent Internet de façons illégales ou inappropriée » relate Alex Deacon de la MPAA.

« S’assurer que ces données soient exactes est important non seulement pour la MPAA et nos membres, mais aussi pour toute personne utilisant Internet chaque jour. »

Remise en question par de fervents opposants

Le groupe EFF qui défend les libertés civiles dans le monde numérique indique que les détenteurs de copyright peuvent déjà exposer les présumés propriétaires de nom de domaine en obtenant une citation à comparaître en vertu du DCMA – Digital Millennium Copyright Act-. C’est d’ailleurs une solution à laquelle la RIAA a déjà eu recours.

L’EFF avertit plus loin dans son communiqué que ces nouvelles règles exposeront les données personnelles de beaucoup de personnes qui n’ont rien à se reprocher mais qui pour une raison ou pour une autre préfèrent garder l’anonymat, souvent pour diminuer le risque de harcèlement, d’intimidation et de vol d’identité.

Namecheap, un des plus grand registrars de nom de domaine, va dans ce sens et a envoyé un mail collectif à tous ses clients les pressant de dire à ICANN de ne pas adopter la nouvelle proposition.

« Utiliser un service de vie privée WHOIS n’est pas plus suspect qu’avoir un numéro de téléphone inscrit en liste rouge. Ces nouvelles règles seraient une atteinte à notre droit à la vie privée en ligne. Les démarches de l’ICANN progressent rapidement, nous le devrions aussi – contactez-les dès aujourd’hui et dites-leur de respecter notre vie privée » note Richard Kirkendall, PDG de Namecheap.


L’ICANN est actuellement en train de récupérer différents avis et commentaires du public sur son site. Namecheap lui, encourage fortement ses clients à participer à la campagne sur le respect de la vie privée créée pour l’occasion. Les commentaires recueillis par l’ICANN seront récupérés dans moins de deux semaines et seront soumis au conseil de l’ICANN qui devra voter pour ou contre l’adoption d’une telle proposition.

Sources: TF, EFF

Crédits photo: Internet-Information

Partager :)

À propos de l'auteur

Nitrome

Rédacteur NextWarez.com – Le meilleur de l’actualité Warez