Offre Légale

Le box-office mondial de 2015 bat des records

1

L’industrie cinématographique américaine ne perd pas une occasion d’accuser le téléchargement illégal de tuer à petit feu la créativité. Cependant les revenus du box-office mondial et américain montrent que le secteur est loin de souffrir autant qu’on souhaiterait le laisser paraître, même s’il faut bien avoir conscience de l’impact négatif du téléchargement  sur les revenus générés par ce secteur.

Le téléchargement illégal menacerait le cinéma

La M.P.A.A. (Motion Picture Association of America), est l’association qui défend les droits et les intérêts des six plus grands studios de cinéma américain tels que Sony, Disney ou encore Warner Bros. Ce dernier ne cesse de critiquer les effets du téléchargement illégal notamment sur les emplois et sur la créativité.

La MPAA n’hésite pas à lutter contre tous les types de téléchargement que ce soit le torrent, le DDL ou encore le streaming. Cela se traduit par la pression exercée sur Google en l’accusant de faciliter le téléchargement illégal puisque la firme ne supprime pas les liens des sites pirates dans les résultats de recherche.

Les studios américains battent des records en 2015.

L’année 2015 a été riche en films à gros budget. En effet, de grands blockbusters ont été projetés dans les salles obscures tels que American SniperAvengers : L’Ère d’Ultron, Jurassic World et bien entendu StarWars : Le Réveil de la Force.

Malgré le fait que le téléchargement illégal est devenu un réflexe pour un grand nombre de personnes, cela n’a nullement contribué à diminuer la recette du box-office mondial et américain. En 2015, le box-office mondial s’élève à plus de 38 milliards de dollars de recette sur une base de 25 000 cinémas à travers le monde. Mieux encore, le box-office nord-américain totalise 11,3 milliards en 2015, soit 9 % de plus par rapport à l’année dernière : un record.

Ces chiffres indiquent que le téléchargement illégal n’a pas tué l’industrie cinématographique ni la « créativité ». Malgré tous les moyens disponibles sur internet pour pirater un film,  beaucoup  payent encore leur divertissement dans les salles de cinéma.

Source : TF

Vince.
Rédacteur NextWarez entre deux parties d'Uncharted, j'effectue une veille régulière et partage les derniers news du monde du torrent.

    SwePiracy, de la prison après 10 ans de poursuite ?

    Article précédant

    Interview d’un administrateur d’un énorme tracker FR

    Article suivant

    Vous pourriez également aimer

    1 Commentaire

    1. Oui, en effet les organismes qui gèrent les droits font des calculs erronés. Ils se basent sur les téléchargement en estimant la perte sèche pour eus en partant du principe que toute oeuvre télécharger aurait été acheter. Beaucoup de gens qui utilisent le streaming, ddl ou torrent n’achèteraient pas pour autant les œuvres si ils ne les avaient pas à disposition sur le net. C’est même souvent l’effet inverse qui se produit. Quelqu’un se procure une oeuvre sur le net et quand il l’apprécie vraiment l’achète pour sa ludothèque personnel. Les réalisateurs de Games of Thrones l’ont d’ailleurs reconnu, le gros succès de leur série revient au bouche à oreille du au peer to peer. Ce qui ne les empêche pas de gagner en audience.

    Répondre

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Plus dans la catégorie Offre Légale