728x90px

Google Drive interdit le partage de fichiers piratés

0

Google Drive permet aux utilisateurs du service de stocker de nombreux fichiers en ligne. Cependant, le service commence à faire de la prévention en ce qui concerne le partage de fichiers piratés. Même si Google n’a pas voulu s’exprimer sur le sujet, la méthode utilisée est le « file-hash » qui calcule l’empreinte d’un fichier, afin de savoir s’il est authentique ou non.

Google Drive est largement utilisé pour héberger des fichiers piratés

Des centaines de solutions sont disponibles pour permettre le stockage en ligne. Google Drive est la plus célèbre avec Dropbox. Le service du géant du web permet de stocker tous les fichiers imaginables sur sa plateforme, y compris les vidéos.

De nombreux utilisateurs utilisent Google Drive afin d’uploader des fichiers piratés. Normalement, cette pratique ne pose aucun problème, mais lors du partage du fichier au public, Google alerte l’utilisateur. Cette semaine, un lecteur de TorrentFreak a été notifié sur ce point.

Alors qu’il voulait partager le lien d’un blockbuster américain, il a reçu une notification de Google, qui précisait que cette action allait à l’encontre des Conditions Générales d’Utilisation.

Le site TorrentFreak a tenté de contacter Google, pour connaître la méthode utilisée, et combien de fichiers piratés ont été détectés, mais la réponse du porte-parole de Google est plutôt laconique:

“Nous ne commentons pas les méthodes utilisées pour détecter les abus sur G. Drive”

Le « hash filtering » est utilisé depuis plus d’un an chez Google

L’année dernière, lors d’une réunion à propos du droit d’auteur qui s’est déroulée à San Francisco, Google s’était vu interrogé sur sa politique anti-piratage. Elizabeth Valentina, de Fox Entertainment Group (21th Century Fox) a déclaré que de nombreux pirates utilisaient les services de Google afin de mettre en ligne ces fichiers pirates et elle a également conseillé le « hash filtering » (cf ci-dessus).

Fred Von Lohman, le directeur légal du copyright chez Google a cependant affirmé que l’utilisation d’un tel filtre était déjà en place. Aucun détail concret n’a été divulgué, cependant il est très probable que Google Drive enregistre les fichiers illégaux détectés.

Lorsqu’un utilisateur tente de partager un fichier pirate, il est tout simplement bloqué par Google. En revanche, l’hébergement d’un tel fichier sur un répertoire privé n’entraîne aucun avertissement ni blocage.

Ne manquez rien de l‘actualité du téléchargement sur Nextwarez.com suivez-nous sur Facebook et Twitter.

Partager :)

À propos de l'auteur

matthieucmp

Retrouvez à travers mes articles des tests exclusifs, ainsi que l'actualité complète du téléchargement illégal !