728x90px

La guerre fait rage entre Méga et Kim Dotcom !

0

Rien ne va plus du côté du côté de Mega et Kim Dotcom. Le fondateur et son service sont toujours en guerre par médias interposés. Kim Dotcom s’alarme d’une éventuelle faillite du site de stockage en ligne. De son côté, Mega répond que ces accusations sont infondées et qu’elles découlent de la frustration de Kim Dotcom de n’avoir pu investir dans Mega en 2015.

Kim Dotcom crie à la faillite de Mega

Kim Dotcom est une personnalité qui fait toujours couler de l’encre. Cet entrepreneur s’est fait connaître notamment par la création de Megaupload et par son arrestation spectaculaire par des forces spéciales américaines en 2012. Malgré tout, en 2013, Kim Dotcom annonçait fièrement l’arrivée de Mega, un site permettant le stockage de données personnelles, reprenant les bases de son grand frère déchu.

Cependant, en 2014, Mega a été dénoncé comme un « paradis du piratage ». De fait, le service de paiement en ligne PayPal a fait fermer le compte du site, amenant un problème fondamental : comment les utilisateurs vont-ils pouvoir payer ? Cette affaire conduit à une chute du cours des actions de l’entreprise. Kim Dotcom, qui avait déjà démissionné de son poste de directeur en 2013, n’a eu que peu de soucis à se faire.

Il y a peu de temps, Kim Dotcom a prévenu les utilisateurs de Mega de sauvegarder leurs données présentes sur Mega, car selon lui, le site court à faillite. Il explique qu’il survit depuis 2 ans sans la possibilité d’être rémunéré par carte de crédit.AvertissementKimDotcom

De plus, il explique que le site est sous le contrôle d’un ressortissant chinois en Nouvelle-Zélande, prénommé Bill Liu, accusé d’avoir fraudé 129 millions de dollars. Ce dernier serait dans le top 5 des criminels les plus recherchés pour une extradition vers son pays d’origine.BillLiuMegaKimDotcom
En bref, Kim Dotcom essaye de faire tout pour que Mega aille de mal en pis… De quoi faire peur aux utilisateurs qui associent encore le site à son sulfureux fondateur.

Mega répond aux accusations de Kim Dotcom et contre-attaque

Stephen Hall, l’actuel directeur de Mega, dément les attaques de Kim Dotcom en expliquant qu’ils possèdent des moyens de financement importants et que des accusations sont factuellement incorrectes. Il affirme que le site n’est pas aux mains de l’infâme criminel Bill Liu car ce dernier « n’a pas de rôle de direction ».

Ne s’arrêtant pas simplement aux démentis des attaques de Kim Dotcom, Stephen Hall met à mal les ambitions politiques « Internet Party » de Kim Dotcom en l’accusant d’avoir « gravement endommagé sa crédibilité auprès du public en Nouvelle-Zélande ». Il explique que les attaques répétées de Kim Dotcom sont dues à un refus d’emprunt de 700 000 dollars, en 2015, pour les investir dans le site de stockage en ligne. Très fortement affecté, il n’aurait jamais accepté cet échec.

Pour enfoncer le clou, la firme met en évidence d’anciens tweets de Kim Dotcom annonçant l’arrivée de très beaux projets qui ne verront sûrement jamais le jour tel que MegaNet, un réseau à base d’adresses non IP en utilisant la technologie blockchain.

meganetfailKimDotcommeganetfailKimDotcom2

La bataille fait rage entre les deux camps : l’un souhaite le déclin de l’autre et l’autre tente de court-circuiter les ambitions politiques du premier. Nous pouvons sentir une certaine rancœur de la part de Kim Dotcom. Il faut bien comprendre que le créateur a été évincé de sa création. Malheureusement, les vraies victimes potentielles de ce conflit sont, encore une fois, collatérales : les utilisateurs de Mega.

 Retrouvez toute l’actualité du téléchargement sur NextWarez et sur nos réseaux Facebook et Twitter.

Source : TorrentFreak

Partager :)

À propos de l'auteur

Vince.

Rédacteur NextWarez entre deux parties d'Uncharted, j'effectue une veille régulière et partage les derniers news du monde du torrent.