728x90px

La HADOPI surveille activement le site Zone-Téléchargement

10

Souvenez-vous, en novembre 2016, le site Zone-Téléchargement fermait, et sept personnes suspectées d’administrer le site ont été arrêtées. Quelques jours plus tard, le site refaisait surface, provoquant la surprise et l’hilarité des pirates. Au final, il s’est avéré que ledit site était un clone, qui a su conquérir le warez, puisqu’il atterrit systématiquement premier de nos classements des sites de téléchargement et streaming les plus visités. La HADOPI a récemment publié un rapport  afin de déterminer la provenance de ce nouveau site.

Un clone, devenu le site de téléchargement le plus visité de France

En à peine cent jours, ce nouveau Zone-Téléchargement s’est imposé dans le monde du warez. Mais comment est-il né ? La HADOPI s’y est intéressé, et nous livre ses résultats dans un long rapport. On apprend notamment que l’ancien ZT n’a pas partagé sa base de données avec le nouveau site mais que ces derniers ont uniquement repris le design et le nom. Ils ont constitué eux-mêmes leur nouveau catalogue, en uploadant pas moins de 76 000 contenus en six mois. Ce nombre impressionnant l’est encore plus, lorsque l’on sait que ce sont seulement quatorze comptes qui ont réalisé ce travail faramineux et que cinq de ces comptes ont uploadé 22 000 titres.

Tous ces éléments laissent donc penser que, loin d’être un site communautaire d’échange et de partage, zone-telechargement est un site à finalité lucrative, alimenté par un nombre très restreint, mais très actif de comptes contributeurs

Zone-Téléchargement, une véritable entreprise

Évidemment, pour payer l’hébergement du site et les serveurs, il faut de l’argent. Sur Zone-Téléchargement, comme sur la plupart des autres sites de warez, les revenus sont assurés par la publicité (lire : Comment sont financés les sites de téléchargement ?). D’autres moyens de rémunération sont explorés en ce moment même, notamment par le minage de crypto-monnaie.

La HADOPI va sûrement alourdir la riposte graduée. Celle-ci est jugée obsolète par beaucoup : Canal+ a envoyé un mail à la Haute Autorité pour se plaindre des mesures prises contre les sites de téléchargement. La société anti-piratage ne prend en compte que les protocoles BitTorrent, et non le direct-download. Le streaming reste également impuni alors que ce moyen de visionnage explose depuis un certain temps, comme en atteste notre dernier classement en date.

Ne manquez rien de l’actualité du torrent sur Nextwarez.com, suivez-nous aussi sur Facebook et Twitter.

Source : HADOPI

Partager :)

À propos de l'auteur

matthieucmp

Retrouvez à travers mes articles des tests exclusifs, ainsi que l'actualité complète du téléchargement illégal !

10 commentaires

  1. Le générateur de lien sur ZT est actuellement vérolé, un trojan… Mais commentaire censuré. Un lien de cause à effet? De mèche?

    • matthieucmp

      Salut Pierre, ton commentaire n’a pas été censuré, il était juste en attente de modération. À propos du « trojan », nous n’avons rien vu, mais allons étudier la question.

      • Bonjour, désolé, je me suis emballé. Je suis retourné sur ZT et ça a l’air de fonctionner… Le générateur de lien ne m’a pas causé de soucis pour le trojan cette fois mais je reste prudent… Le bloqueur de pub est de nouveau accepté sur le site pour l’obtention du lien. J’étais le seul à voir mon anivirus Avast s’affoler?

  2. D’ailleurs, depuis quelques jours, sur le générateur de lien du site, il y a un trojan… je sais pas si pour vous c’est pareil…

  3. Ce que personne ne voit, c’est qu’il existe même un clone de zone téléchargement avec que des offres légales : *lien censuré* c’est la folie

  4. Puisque vous mentionnez un rapport de la Hadopi, vous pouvez le mettre en lien, d’un point de vue journalistique c’est chouette d’indiquer ses sources 😉