728x90px

Faut-il interdire les AdBlock sur son site?

12

La publicité sur internet est un vrai casse-tête : d’une part les créateurs de contenu ont besoin des revenus de la publicité pour continuer la création et d’autre part les internautes veulent profiter gratuitement de ce contenu sans pour autant souffrir de ces publicités. Pour faire face à l’augmentation de la publicité des bloqueur de pubs (AdBlock) ont vu le jour il y a plus de 10 ans, aujourd’hui ils ont très largement déséquilibré l’économie d’internet. Pour contrer cela, on voit apparaître de plus en plus de bloqueurs d’adblock, et les sites de warez sont aussi concernés par cette nouvelle mode.

L’économie numérique et adblock !

Internet a totalement chamboulé l’échange marchand dans nos sociétés. Là où nous achetions une création avec un peu de publicité pour faire diminuer le prix (comme au cinéma avec les 15 minutes de publicités avant votre film) nous comptons maintenant sur la publicité et sur un peu de premium pour accéder à du contenu.

Ainsi si vous pouvez lire un journal en ligne comme « Le Monde », profiter des clips diffusés gratuitement sur YouTube, utiliser des boîtes mails gratuites, c’est en grande partie grâce à la publicité diffusée en ligne. Un sacrifice de son temps de cerveau disponible que certains sont prêts à accepter pour continuer à profiter d’internet gratuitement alors que d’autres refusent. Contrairement aux médias traditionnels, comme la télévision, sur internet il y a une totale liberté en ce qui concerne la publicité : alors que la TV est limitée à 15 minutes de pub par heure, vous pouvez mettre autant de publicités que vous voulez et vous pouvez la bloquer grâce à des extensions (à la TV vous pouvez .. zapper).

Nous avons donc d’une part des consommateurs de contenu qui ne veulent ni payer ni regarder de la pub, et de l’autre des créateurs qui veulent gagner de l’argent en mettant de plus en plus de publicités. Par avidité ou tout simplement pour contrer la perte sèche créée par l’utilisation des adblocks, les webmasters augmentent le nombre de publicités poussant de plus en plus d’internautes à avoir recours à ces bloqueurs (officiellement 10% en France, mais ce taux explose sur les sites de téléchargements), un cercle sans fin.

Carte mondiale de l'utilisation mondiale d'Ad Block

Carte mondiale de l’utilisation d’Ad Block

Le phénomène est amplifié sur les sites de warez, puisque leur illégalité les empêchent d’avoir recours à des entreprises traditionnelles pour diffuser de la publicité, ce qui les obligent à accepter des publicités plus agressives et beaucoup moins rémunératrices, les administrateurs warez se rattrapant sur la masse en saturant leur site de publicités.

Pourquoi faut-il bloquer les adblocks ?

Pour faire face aux bloqueurs de publicités, certaines entreprises ont payé pour apparaître sur les listes blanches. Ces listes blanches vous permettent de considérer votre publicité comme acceptable et l’afficher quand même aux internautes vu qu’elle n’est pas agressive (on peut choisir de la bloquer manuellement quand même). Mais cette option n’est possible que pour certains sites particulièrement riches comme Google qui paye pour ne plus être bloqué par Adblock Plus (la plus populaire des extensions), pratique qui en dit long sur l’importance des revenus publicitaires de Google, mais aussi sur la moralité et les dérives de ces blocages.

Pour les autres sites, il est possible d’utiliser des scripts qui vont interdire les adblock sur son site. Le contrat est simple : si vous ne contribuez pas au financement du site en utilisant AdBlock, vous ne pouvez pas profiter de son contenu. L’internaute a le choix entre désactiver son Adblock pour accéder à la page ou partir. Les plus connus étant : Antiblock, PageFair ou encore AdUnBlock. Dans les faits, cette pratique est très simple (même si parfois le blocage fait du zèle) et si elle est couplée avec un quantité raisonnable de publicités , il est probable que les utilisateurs qui ne sont pas directement partis du site vont accepter sans se plaindre.

Interdiction AdBlock

Exemple de message anti-adblock

L’autre avantage de ce blocage est d’éviter les visites nocives, question particulièrement importante dans le warez. À cause de la pratique abusive de la publicité, les sites de warez sont particulièrement touchés par les AdBlock. Or cet énorme flux d’internautes qui refuse pas la publicité coûte de l’argent en bande passante et en ressources serveur, un vrai problème lorsque l’on sait que l’hébergement offshore est particulièrement coûteux.

S’ils ont 40% de visiteurs bloquant les publicités, ils choisissent un anti-adblock qui leur fera perdre peut-être 60% de ces visiteurs mais qui leur permettra d’avoir 76% du trafic original acceptant la publicité, augmentant ainsi le revenu tout en diminuant les coûts (puisqu’ils vont être débarrassés de 23% de « visites parasites »). Ces administrateurs pourront même diminuer la publicité pour le même niveau de revenu et attirer d’autres visiteurs. Un autre point est à prendre compte dans le calcul, les administrateurs de sites warez ont un risque proportionnel à leur trafic et non pas à leurs revenus. En ayant un énorme trafic parasite, le ratio risque/gain devient nettement moins intéressant. Il vaut mieux, pour eux, un trafic moindre mais extrêmement rentable qu’un gros trafic peu rentable mais qui attire l’intérêt des autorités.

Mais ces arguments en faveur du blocage des extensions anti-publicité sont à considérer en opposition avec les arguments du laisser faire.

Pourquoi faut-il laisser passer les adblocks ?

En bloquant les adblock, les sites s’exposent à une chute de leur trafic. Certes cela peut-être rentable financièrement pour eux, mais à terme, quel en sera l’effet ? Une grande partie du trafic sur un site internet provient de son référencement sur Google: mieux le site sera positionné, plus il sera visité. Dans certaines niches comme le streaming gratuit, le référencement peut être à l’origine de 80% du trafic ! Les sites de streaming ont rarement une identité forte qui pousse les utilisateurs à retourner directement dessus (il suffit de voir le nombre de sites de streaming identiques) et en ajoutant un anti-adblock, les sites font exploser leur taux de rebond, c’est-à-dire le nombre de personnes qui repartent directement après ouvert la page. Or si un site de streaming gratuit tente de forcer un internaute à désactiver son adblock, il doit prendre en compte le fait que ce dernier va dans la majorité retourner sur Google pour cliquer sur le résultat suivant. Mais pour Google un taux de rebond élevé signifie que le résultat n’est pas pertinent pour l’internaute, il va donc déclasser le positionnement de ce site dans les résultats de ses recherches, diminuant ainsi encore plus son trafic… or le trafic est lui aussi pris en compte dans le référencement (plus d’internautes vont sur le site, plus il est pertinent). C’est donc un jeu dangereux qui peut tuer un site qui n’a pas d’exclusivité sur le contenu (en effet pour,par exemple,  un site de streaming étant le seul à avoir Star Wars 7 en HD, on peut supposer sans trop de risques que les internautes vont faire l’effort de désactiver Adblock Plus).

Au-delà du référencement, l’autre problème de la baisse de trafic est la baisse de notoriété du site. Plus un site est visité, plus il génère du bouche à l’oreille. Avec les réseaux sociaux et les fermetures constantes des sites de téléchargement, la recherche d’un nouveau site est souvent abordée. Plus on parlera de vous, plus vous aurez de monde. Et même si une partie de ce trafic est parasite, au total vous en sortirez gagnant . C’est encore plus vrai pour les sites où la communauté crée une partie de la valeur : uploader, membre du forum… souvent ces membres sont des utilisateurs avertis et le blocage de leur anti-pub fera plus fuir qu’un autre. Or leur valeur est bien plus importante que quelques clics.

Tout le problème est que l’économie d’internet repose sur un équilibre fragile : de plus en plus de contenus pour un nombre d’internautes presque à saturation dans les pays développés. Les revenus publicitaires sont de plus en plus à partager et les adblocks chamboulent l’ensemble. Comme nous venons de le voir, il n’y a pas de solution idéale concernant l’interdiction ou l’autorisation des AdBlock.

NextWarez souffre aussi de ce problème: notre sujet de prédilection nous empêche d’accéder à des régies classiques, et nous ne voulons pas non plus nous adresser à des régies avec pop-up. Nous avons une ou deux bannières très respectueuses mais une partie de nos lecteurs les bloquent. Nous pensons passer sur la pédagogie en adressant un message à nos visiteurs pour qu’ils nous mettent sur liste blanche, mais cela sera-t-il entendu ? En attendant vous pouvez nous suivre sur Twitter et Facebook et partager cet article autour de vous.

Partager :)

À propos de l'auteur

NW Team

C'est le compte de la NextWarez Team qui vous offre de nombreux articles et conseils fort d'une expérience longue de plusieurs années.

12 commentaires

  1. Toupareil, a force de voir des sites faire n’importe quoi, la solution par défaut est souvent adblock.
    Mais quand les admins parlent, on fait l’effort, surtout si on voit qu’ils le font aussi.
    Adblock désactivé chez vous, aussi.

  2. pour ma part les pub fixes ne sont pas gênantes, c’est comme dans un magazine, on passe direct au centre d’interet , le plus gênant c’est les pop ups et les re-directions forcées, voir abusives…
    j’utilise noscript et ca me permet de gérer les sites individuellement….

  3. Pas d’accord avec l’article : celui-ci est orienté (et c’est normal vu que vous gérez un site).
    Si les adblocks sont apparus c’est parce qu’il y a eut des abus de pubs sur certains sites, ce n’est pas parce que certains veulent consommer sans publicité.
    Je désactive mon bloqueur si un site que je fréquente régulièrement fait la remarque sur les adblocks, Mais aussi si celui-ci ne ce fout pas de ma gueule : pubs qui clignotent, qui ont du sons (à fond en plus), qui recouvrent la page d’origine, avec lecture obligatoire jusqu’à un délai souvent trop long (pub avant les vidéos), pubs porno…
    Et sinon il existe aussi des anti-anti-adblock :p ; on peut aussi se passer de Flash (ça élimine pas mal de pub aussi).

    • NW Team

      Merci du commentaire, notamment votre remarque sur les publicités de NextWarez. Typiquement ce blocage dû aux abus pénalisent les sites qui eux respectent leurs utilisateurs (dont nous, 0 publicités avec tracking, 0 sons, que des choses susceptibles d’intéresser nos lecteurs), ce qui augmente aussi les problématiques car certains sites utilisent des publicités plus agressive pour ce manque à gagner ..

      • Bien, le problème est qu’il est trop tard, la barrière à été franchie et beaucoup de monde à compris que le but des sites n’était que de ramasser des gens en masse pour faire du fric. L’esprit warez, sont but premier qui n’existe plus vraiment aujourd’hui, c’était partager le savoir, les connaissances, l’art etc… et non pas juste faire du fric comme ajd.
        Cette partie à changé, l’autre aussi. Et certains, probablement les honnêtes, vont en pâtir c’est clair, mais quel moyens on les petits pour se défendre dans un monde qui n’attends qu’une chose, lui prendre quelques billets. Je ne crois pas que ce soit les visiteurs qui souhaitent du mal aux sites, au contraire…

  4. Article très intéressant et assez original !
    Moi même étant administrateur d’un site proposant du gratuit, j’avais à la base mis en place des publicités afin de subvenir aux besoins financiers qu’il demandait. J’étais très gêné, en me mettant à la place de l’utilisateur, détestant moi-même chaque pub sur n’importe quel média (histoire de point de vue…). J’ai donc parlé à mes utilisateurs, et après des échanges (fructueux comme je ne pouvais les imaginer), j’ai décidé de supprimer tout encart de publicité, et de faire confiance aux users sur le fait qu’ils serait présents pour des dons pour remplacer cette source de « revenu » (alors évidemment ça me gêne encore parce que finalement seulement une infime part des users participent financièrement, mais moins).

    Le plus gênant dans la pub, ce sont les histoires de tracking, c’est moche, c’est trop envahissant et ça nuit gravement à la neutralité.
    Le meilleur moyen pour pallier à ces difficultés est le dialogue avec les utilisateurs, pour trouver ensemble une solution alternative.
    Je rêve d’un Internet sans pubs (ça semble utopique, mais chaque expérience sur le web que j’ai pu mener se sont faites sans pubs… donc je continue à y croire).

    Pour parler du cas NextWarez, j’apprécie les publicités présentes : le tracking est minimal, choisies et elles sont bien intégrées.

  5. moi je conseil de faire comme youtube un site hybride c’est la meilleur solution : un site gratuit avec pub et un service dite premium avec un abonement sans pub comme ça tout le monde est content

    • NW Team

      C’est une possibilité, mais il faut avoir le contenu pour ! Par exemple je vois mal un site de warez faire cela, si le site fait payer les derniers films ajoutés il prendra des gros risques (judiciaires, mais aussi de perdre ses visiteurs qui iront sur les sites vraiment gratuit). Pour nous par exemple il faudrait que l’on rédige des article uniquement pour les abonnés (comme fait LeMonde) mais vu la taille de notre site il serait impossible que ça vaille le coût

  6. Article très intéressant sur la pub avec ses pour ou contre adblock, les gens ne veulent pas de pub mais il faut qu’ils comprennent que sans revenu, leur service gratuit ne survivra pas tout simplement !

  7. Un article très intéressant, ça fait plaisir!
    Vous avez des arguments très pertinents pour chacun des deux « partis », et ce que j’en retiens c’est que ça peut être une bonne idée pour les sites warez, et pour le reste, ça devient plus compliqué.

    Mais ce n’est pas forcément du « tout ou rien » (soit on accepte les adblocks soit on les envoie balader), on peut aussi mettre des petits messages préventifs à la place des feu publicités. Pour moi c’est une solution intermédiaire qui pourrait marcher (mieux que de complètement cacher la page en demandant de désactiver) pour des sites comme NextWarez.com (en tout cas ne nous faites pas le coup de la vieille alerte en javascript, please, ça enlèverais l’impression de « qualité » du site (l’aura du site comme vous dites) ^^)