Seedbox.fr

LibertyLand : Les administrateurs seront jugés début mars

8

Fermé en 2011, le site de DDL et streaming LibertyLand voit aujourd’hui ses administrateurs jugés au tribunal de Rennes, dont la décision sera rendue dans quelques semaines, en mars 2018. Toutefois, rien à voir avec ce LibertyLand qui a laissé sa place à LibertyVF quelques mois plus tôt ! Celui-ci a seulement repris le nom de l’ancien, comme T411.si l’a fait lors de la fermeture de T411.

Les administrateurs de LibertyLand jugés à Rennes

LibertyLand, créé en 2009, était un des gros sites de téléchargement direct en France. Le site référençait des dizaines de milliers de liens qui redirigeaient vers des contenus illégaux (films, séries, musiques …). Les 4 administrateurs ont étés arrêtés à Rennes, et le site a été fermé dans la foulée. Nous avons appris en début de semaine qu’ils ont été jugés le 30 janvier 2018 au tribunal de Rennes, et que le verdict tombera le 8 mars prochain. Les personnes arrêtées et jugées sont au nombre de 4, d’après Ouest France.

Tribunal de Rennes

Tribunal de Rennes

Toujours d’après le média Ouest-France, le procureur de la République a demandé une peine de 6 à 12 mois de prison avec sursis pour 3 des 4 prévenus, ainsi que des amendes allant de 4000€ jusqu’à 10.000€. Le quatrième concerné se serait retiré plus tôt de l’administration du site, c’est donc une peine de jours-amende (paiement d’une amende en plusieurs jours) qui a été demandé pour lui. Les 4 concernés ont également interdiction de créer, administrer, diriger ou gérer un site internet.

LibertyLand, pionner du téléchargement direct

LibertyLand était des anciens du warez, et aussi un des plus populaires. Selon les informations de l’Alpa, le site accueillait plus de 800.000 utilisateurs actifs, et était même passé dans les 200 sites les plus visités en France en 2010 ! Aujourd’hui, cet exploit est réalisé par plus de la moitié des sites présents dans notre classement mensuel, il faut dire que le téléchargement illégal s’est largement démocratisé. Toujours selon l’Alpa, au moment de la fermeture de LibertyLand, c’est 200.000€ qui ont été découverts sur des comptes offshores, provenant des revenus générés par les publicités du site.

Retrouvez toute l’actualité du DDL sur NextWarez et sur nos réseaux Facebook et Twitter.

Partager :)

À propos de l'auteur

matthieucmp

Retrouvez à travers mes articles des tests exclusifs, ainsi que l’actualité complète du téléchargement illégal !

8 commentaires

  1. « Les 4 concernés ont également interdiction de créer, administrer, diriger ou gérer un site internet. » Ducoups celui ou c’est le métier il fait comment ? -_-