D’après une députée européenne : Peter Sunde (TPB) ne devrait pas être en prison

0

Julia Reda, membre du Parlement européen pour le Parti Pirate, rendra visite à Peter Sunde le fondateur de ThePirateBay aujourd’hui. Selon Reda, l’emprisonnement du fondateur de The Pirate Bay (plus gros site torrent mondial) est une défaillance d’un système juridique qui a perdu contact avec la culture numérique. « La tactique de dissuasion draconienne contre le partage de fichiers a échoué », dit-elle.

Plus de deux mois se sont écoulés depuis que l’ancien porte-parole de The Pirate Bay et co-fondateur Peter Sunde a été arrêté dans une ferme en Suède par une unité de police spécialisée. Sunde a été transféré à Västervik Norra, l’établissement pénitentiaire de haute sécurité où il purge la peine d’emprisonnement de huit mois qui a été prononcé en 2012.

Malgré sa condamnation Sunde a toujours clamé son innocence. Il a utilisé tous les moyens légaux à sa disposition pour se battre, et a souligné que son rôle dans The Pirate Bay ne justifiait pas être stigmatisé en criminel. Ce point de vue est partagé par de nombreuses personnes, y compris Julia Reda, le nouveau membre du Parlement européen (MPE) pour le Parti Pirate. Elle lui rendra visite pour lui témoigner son soutien et défendre avant tout le fait que son emprisonnement n’est pas justifié.

Peter Sunde soutenu par Julie Redda

Peter Sunde créateur de TPB mais aussi de Flattr

«Je me rends Peter Sunde en prison aujourd’hui pour exprimer mon soutien. La sentence inutilement sévère lui a donné montre que notre système de justice a complètement perdu le contact avec la culture numérique « , explique Reda. « La tactique de dissuasion draconienne contre le partage de fichiers a échoué! », Ajoute-elle.

Au cours de sa visite, la député européenne a également l’intention de questionner Sunde sur ses conditions d’incarcération. Le fondateur de The Pirate Bay avait précédemment demandé un transfert à un établissement à sécurité moindre, comme il perdait du poids et faisait face à des problèmes psychologiques. Pour Julia Reda, la condamnation de Sunde est le résultat d’une chasse aux sorcières manqué contre le piratage en ligne. Au lieu d’embrasser ceux qui explorent de nouvelles technologies et des modèles d’affaires, les autorités ont opté à tort pour sévir contre les gens comme Sunde.

Reda note que plusieurs fondateurs de services de partage de fichiers sont devenus des entrepreneurs prospères. Les développeurs derrière Kazaa ont par la suite crées Skype et Rdio, et Sean Parker de Napster a été le premier président de Facebook. Sunde est également un pionnier du numérique, et participe activement à plusieurs start-up dont le service de micro-don Flattr et le chat crypté Heml.is. Ses contributions à ces projets se sont arrêtées aujourd’hui, qui n’est pas la bonne façon de faire selon le député.

«Je suis attristé par le fait que la Suède a choisi de prison ce pionnier du numérique dans une tentative de faire de lui un exemple», dit-elle.

Source.

 

 

Partager :)

À propos de l'auteur

NW Team

C'est le compte de la NextWarez Team qui vous offre de nombreux articles et conseils fort d'une expérience longue de plusieurs années.