728x90px

Uptobox, un litige de plus de 100 000 € avec StarPass

2

L’hébergeur de fichiers Uptobox vient de partager sa mésaventure avec son prestataire de paiement, BD Multimédia. Un rapport de transparence a été publié par l’hébergeur concernant son ancien partenaire. Notre article décrit le point de vue d’Uptobox, nous allons parallèlement contacter BD Multimédia afin de connaître sa version.

Un manque à gagner de plus de 100 000 euros

Uptobox, le célèbre hébergeur largement utilisé sur les sites de téléchargement direct (dit DDL) a récemment publié un rapport concernant BD Multimédia HK, son ancien prestataire de paiement. Cette société, filiale du groupe français BD Multimédia France, propose plusieurs services de paiements comme StarPass.fr, Payduo.com, Payment.net ou encore Toneo First.

En 2014, alors qu’Uptobox rencontrait des difficultés avec VISA/MasterCard, un des administrateurs du groupe BD Multimédia France leur propose de migrer de StarPass.fr, établi en France,  vers Payduo.com, établi à Hong Kong. Cette solution leur a été proposée afin d’éviter « les foudres de VISA/MasterCard sur la société française ».

Payduo

Uptobox est passé chez Payduo.com pour la vente de ses abonnements premium. Après quelques semaines, ils se sont rendus compte que leurs demandes de paiement ne faisaient pas l’objet de facturation. En novembre 2014, une demande de paiement de 50 000€, équivalent à 3 semaines de chiffres d’affaires, n’a jamais été reversée à Uptobox. S’en est suivi une autre demande de 48 000€ et une dernière de 25 000€, elles aussi bloquées.

Il leur a fallu attendre janvier 2015 pour connaître les raisons de ce blocage. D’après Daniel D., PDG de BD Multimédia France et président de BD Multimédia HK, l’argent des abonnements aurait été bloqué par Visa auprès de la banque monégasque utilisée par Payduo, pour les besoins d’une enquête, sans pour autant apporter la preuve de ladite enquête. Après une dernière tentative pour régler ce litige à l’amiable, les administrateurs d’Uptobox ont décidé de publier un rapport de transparence.

Uptobox recommande la prudence

D’après Uptobox, la conclusion de cette affaire c’est plus de 124 000 euros de recette perdues. Ils ont quand même honoré les abonnements souscrits sur cette durée, soit plusieurs dizaines de milliers. L’hébergeur précise que ce manque à gagner a considérablement mis en péril la santé financière de l’entreprise et son développement (notamment en terme de stockage et réseau). Sorti de cette mauvaise passe, Uptobox appel à la prudence.

Aux utilisateurs des solutions de BD Multimedia, nous ne pouvons que recommander la prudence. Laisser une telle société agir en toute impunité est une honte. À ceux qui nous conseilleraient de porter plainte, attaquer une boîte aux lettres à Hong-Kong ne nous aurait rien apporté.

Les problèmes de paiement entre les hébergeurs de fichiers et les prestataires de paiement sont récurrents. En 2014, Uptobox s’est vu dans l’obligation de bannir les utilisateurs américains suite à des pressions subies par VISA et MasterCard. 1fichier.com est également concerné. En 2015, l’hébergeur était dans l’impossibilité d’accepter les paiements par CB , ceci étant dû à un différend entre leur prestataire de paiement et la Société Générale. MasterCard, ainsi que des ayants droit indiens, ont déposé une plainte contre l’hébergeur de fichiers.

Ne manquez rien de l’actualité du DDL sur Nextwarez.com ainsi que sur Facebook et Twitter.

Source : Uptobox

Partager :)

À propos de l'auteur

matthieucmp

Retrouvez à travers mes articles des tests exclusifs, ainsi que l'actualité complète du téléchargement illégal !

2 commentaires

  1. Alexandre Mingat on

    Une banque monégasque… Pourquoi pas faire une société fictive au Luxembourg avec un compte bancaire aux îles Caïmans ?