Offre Légale

WebCinema : une application antipiratage qui concurrencerait les salles de cinéma

6
Un brevet pour la création d'une application qui fonctionnerait comme le cinéma a été déposée

Aux États-Unis, un inventeur, Reilly Johnson, aurait déposé le brevet d’ application qui lutterait contre le piratage mais qui concurrencerait directement les salles de cinéma. Grâce à un abonnement, l’application « WebCinema » permettrait de visionner des films au moment même leur sortie dans les salles obscures, s’affranchissant ainsi des contraintes de ces dernières. Maintenant que l’idée a été exposée, il lui reste encore à faire face aux responsables du monde de l’audiovisuel, qui ne doivent pas voir cela d’un très bon œil, et à convaincre les grands studios américains.

WebCinema aurait vocation à lutter contre le piratage de film

L’inventeur explique (lien du brevet) que la technologie d’aujourd’hui est suffisamment performante pour « avoir le contrôle, la commodité et le choix » de visionner des films chez soi. WebCinema, dont le brevet a été déposé le 26 mars 2015 et publié le 1er octobre 2015, mêlerait technologie, brevet d’invention et copyrights pour limiter l’échange de films piratés sur la grande toile :

  • L’abonnement à l’application serait une source de revenus pour les ayants droit qui perdent de grandes sommes d’argent à cause du piratage. Johnson explique que Popcorn Time est un système qui répond aux attentes de consommation, d’où son succès. En gardant le même principe, mais en y rajoutant un abonnement (WebCinema), cela pourrait aider les producteurs de films à récupérer une bonne partie des bénéfices qui leur sont imputés.
  • Au lieu d’attendre un leak, les cinéphiles auront la possibilité de « visionner des films en première diffusion sur appareils compatibles avec Internet ». Sachant que de nombreuses personnes veulent voir un film peu de temps après sa sortie et ne visionnent qu’une seule fois un film, cette application pourrait avoir un effet significatif sur le piratage.
  • Elle aurait un certain avantage grâce à la simplicité d’accès des contenus contrairement aux démarches, plus ou moins nombreuses, qu’il faut réaliser pour obtenir un film en passant par les voies de la piraterie.
  • L’utilisateur ne serait plus obligé de se risquer à l’illégalité, et donc à des poursuites, si le contenu qu’il souhaite obtenir est disponible à un prix abordable.

WebCinema serait en concurrence avec les professionnels de l’audiovisuel

Cette application demanderait aux ayants droit leur autorisation de diffuser leur création en même temps que leur sortie au cinéma. Elle serait donc la seule application légale qui pourrait concurrencer sérieusement l’industrie cinématographique. L’inventeur avance les avantages de l’application, plus au moins recevables, en fonction des contraintes liées aux salles de cinéma :

  • Fini les déplacements au cinéma, ce qui limite le coût,
  • Fini les  contraintes des horaires et les files d’attente lors de la sortie d’un film,
  • Avantages financiers, les prix de certains cinémas et de leurs rafraîchissements pouvant être exorbitants,
  • Fini le risque de marcher sur des substances « collantes non identifiées » et  l’utilisation des toilettes publiques qui peuvent déranger certaines personnes,
  • Fini de s’installer à une place sale ou décentrée dans une salle trop bondée,
  • Fini les extraits et les publicités sans fin, les personnes qui parlent et qui s’amusent derrière vous ou encore  ceux qui envoient des SMS devant vous,
  • Le magazine TV 20/20 (ABC, le 7 mars 2014) a indiqué qu’il n’y avait aucune loi aux États-Unis qui imposait le nettoyage complet des salles de cinéma. Certains enquêteurs auraient trouvé des traces de bactéries provoquant des intoxications alimentaires, reliées à de la matière fécale ou la présence de staphylocoques. Dans certains cinémas, ils auraient également découvert des cafards, des rongeurs et des préservatifs usagés.

De plus, cette application a un net avantage face aux entreprises proposant des films en flux continu sur Internet comme Nextflix ou Hulu, car les utilisateurs n’auront pas à attendre plusieurs mois pour visionner un film.

Rien n’est encore joué pour WebCinema

L’application aura besoin de faire face à une pression énorme des professionnels de l’audiovisuel américains puisque ce marché ne va faire qu’augmenter au cours des prochaines années :

Prévision de l’évolution du marché mondial de l’audiovisuel en milliards de dollars entre 2014 et 2018 (Source : IDATE, Le marché mondial de l’audiovisuel, juillet 2014).

Il faut encore que les grandes puissances cinématographiques, telles que Hollywood, se penchent sur ce brevet qui ressemble plus à une succession d’idées qu’à un réel projet solide et infaillible :

  • Quid des logiciels de capture permettant l’enregistrement des écrans en continu ? Cela pourrait être favorable au téléchargement illégal et donc d’augmenter les pertes de revenus pour les ayants droit.
  • Quid du prix ? Les producteurs injectent des millions dans certains films qu’il faut rentabiliser : combien faudrait-il d’abonnés et quel serait le prix de cet abonnement afin d’obtenir un équilibre ?
  • Quid de la disponibilité des films ? Est-ce que tous les studios de cinéma vont s’engager avec l’application ? Y aura-t-il des risques de ne pas trouver le film désiré malgré notre abonnement ?

Ce projet a encore beaucoup de choses à prouver en termes de crédibilité et de faisabilité. À cela, il faut rajouter les pressions à venir des professionnels de l’audiovisuel qui n’auront pas l’intention de voir diminuer leurs entreprises sur ce marché. Malgré tout, ce projet essaye d’amener une réflexion sur une nouvelle façon de consommer le contenu audiovisuel en conciliant nouvelles technologies, attentes des consommateurs et copyrights.

Source : TF

Vince.
Rédacteur NextWarez entre deux parties d'Uncharted, j'effectue une veille régulière et partage les derniers news du monde du torrent.

    L’équipe de développeurs de Popcorn Time implose !

    Article précédant

    Découvrez les remplaçants de Popcorn Time : Stremio et Butter

    Article suivant

    Vous pourriez également aimer

    6 Commentaires

    1. Bonjour LOG1C.
      A vous lire, je suppose que vous habitez une grande ville (Paris?).
      Sachez que les arguments que vous contredisez, ne sont valables que dans votre situation.
      Exemple:
      Le cinéma, le plus proche de chez moi, est à 30 kilomètres et n’a que 2 salles.
      Donc un ado qui veut voir un film, et qui n’a pas de véhicules, il fait comment?
      Il demande à ses parents de l’emmené? c’est 1H20 de trajet aller-retour, plus le film (je compte pas le temps de trouvé un parking, ni le bouchon à la sortie).
      Argument de déplacement valide.
      En général, il reste en « ville » le mercredi après les cours pour allé à la séance de 3 heure.
      Ce qui entraine des contraintes horaires, des salles bondées et un manque tranquillité.
      Je rappel, cinéma 2 salles (et oui, ca existe, tous le monde n’a pas la chance d’avoir un méga-multiplex a coté de chez lui). Il y a peu de chance d’avoir un film à l’affiche plus de 3 semaines et le prix est de 6 euros minimum.
      Désolé, d’avoir détruis votre illusion de pensé que les méga-cinéma, comme chez vous, existaient partout en France.
      Pour la propreté dans les cinémas, l’article parle des salles au states, donc je sais pas (perso. dernière fois que j’ai mis les pieds dans un cinéma, c’était le siècle dernier).
      En ce qui concerne l’isolement, vous pouvez invité vos amis ou vos voisins (comme quand j’étais gosse, on allais chez le voisin, le seul à avoir une télé dans l’immeuble, les enfants devant la l’écran et les parents qui refaisaient le monde dans leur coin, c’était très convivial (là je prend un coup de vieux)).
      Pour l’abonnement, il y a deux options:
      1- un abonnement du genre tel prix pour tel nombre de film, donc abordable et sans surprises ( vous pouvez regarde les films que vous voulez dans l’année)
      2- un forfait, tel prix par moi. Vous pouvez regardé tous les films de chaque séances, mais vous pouvez vous retrouvez à payer un moi, et n’avoir aucun film qui vous plaisent.

      Ensuite, je comprend les contres argument de l’audiovisuel.
      Chez sois on peu enregistré les films sans risque et ensuite les mettre sur le net.
      Donc ils auront moins d’argent. (Faut dire que paye un acteur plusieurs millier de dollars pour qu’il dise trois mots dans un film, ça les aident à en gagné).
      C’est aussi, sans parlé de la création de « cinéma clandestins », un particulier qui fait payé un droit d’entrée pour la diffusion d’un film chez lui (ou participation aux frais d’abonnement).

      Pour finir, enfin, je suis d’accord avec votre point de vue (mais pas tous vos arguments), un système comme celui-ci entrainerais la fermeture des petites salles de cinémas. Puis on risque, avec le temps, de ce retrouvé qu’avec des film de série B. sur tous les écran (moins rentable, donc moins de moyens, donc moins de motivation à crée un bon film).
      Désolé, d’avoir été long, (c’est l’age que voulez vous).
      J’adore l’idée des amis holographiques.
      FDK

    2. Mouais, je sais pas ou il va au cinéma mais sa liste d’avantages me fait sourire:

      -Coût de déplacement ?
      La plupart des gens habitent en ville, qui prend sa voiture pour se déplacer en ville sérieusement ?

      -Les horaires + file d’attente ?
      Les cinémas mettent justement en place des horaires qui collent avec les habitudes des gens. Les files d’attente: tu vas JAMAIS voir un film le jour de sa sortie.

      -Avantages financiers ?
      Il connait pas les abonnements ? ^^ ma séance me revient à <3€ et j'ai une place gratuite pour un ami, une fois par semaine.

      -Substances collantes, toilettes ?
      Sérieusement il va ou au cinéma !

      -Une place sale, ciné bondé ?
      Encore une fois, ou est-ce qu'il va au cinéma ?!! Dans n'importe quel endroit normal le ménage est fait après chaque séance, donc 6-7 fois par jour, ça doit être sale !!! Idem salle bondée: t'y vas pas à la sortie pour être tranquille, les blockbusters passent 6-10 semaines (Vice Versa passe encore à UGC, presque 5 mois et le film est déjà en Blu-ray), pour les autres films y a pas de monde donc pas de prob que ce soit 1ère ou 2ème semaine.

      -La pub ?
      Ben voilà ! Il a bon pour une fois. j'avoue que 10min de pub avant le film c'est un peu beaucoup vraiment très chiant !!! grrrr… Après tu peux arriver de façon a éviter les pubs, et si tu laisses passer les 2 premières semaines sur les blockbusters t'as aucun mal a t'asseoir ou tu veux. Mais bon, faut pas rêver, t'auras aussi de la pub avec leur système, t'as toujours de la pub, une vraie plaie.

      -Le nettoyage…
      Encore une fois jamais eu de problème en France peu importe l'endroit (ciné cité ou cinéma de quartier). Peut être qu'aux USA ce sont des porcs…

      Faut arrêter et sortir un peu de chez soit, les gens sont déjà toute la journée le nez rivé sur leur téléphone à la con, enfermé dans un bureau, de plus en plus on essaye de nous enfermer chez nous, faut une ville vivante bordel, faut sortir :(. Et les films ça se regarde sur très grand écran, pas sur une pauvre TV, même si elle fait 2m de diagonale ou sur un projo, ça reste pitoyable par rapport à l'équipement des salles.

      Après les applis toutes plus débiles que les une que les autres, le e-cinema et leurs daubes, maintenant c'est le vrai cinéma à la maison ! Prochaine étape c'est suppression des pubs / bars: tu te connectes sur le site de ton bar, t'as des hologrammes qui recréent le décor, ta boisson est livrée à la maison, t'invites tes potes qui sont aussi recrées via hologramme. C'est cool hein, pas de problème d'accidents de voiture derrière, moins cher, tu peux filtrer les mecs lourds, …

      Le must ce serait de vivre enfermé 24/24h, 365j/an, c'est plus sûr, moins cher et tu filtres les gens que tu veux voir. Un peu à la manière du film "Surrogates"…

      1. Oui, je suis d’accord avec vous. Mais, afin de justifier et de crédibiliser le brevet, quoi de mieux que d’exposer tous les désagréments possibles et imaginables que peuvent subir les cinéphiles afin qu’un maximum de personnes se sentent concerner ? C’est une technique commerciale, je pense que lui-même est conscient que certains points sont exagérés (ou plus au moins recevables) 😉

        Vous dites, avec ironie, qu’il serait préférable de rester enfermer chez soit. Mais, à mon humble avis, je pense que nous nous dirigeons clairement dans cette voie puisque nous nous retrouvons avec des entreprises ou des services qui tentent de supprimer nos contraintes (livraisons de nos courses ou notre repas cuisiné directement chez nous, payer une personne pour qu’elle fasse la queue à notre place…). Nous ne faisons et nous ne voulons plus faire d’effort : cette tendance du consommateur pousse les entrepreneurs et les ingénieurs à créer des systèmes qui nous permettent « d’Obtenir » sans contrainte (ces exemples peuvent être discutables : Popcorn Time à l’époque, SIRI, WebCinema, les sites de comparaisons, les voitures « James Bond », etc…). Celui qui vendra sera celui qui offrira le moins de contraintes et d’efforts aux consommateurs. Et généralement, nous rencontrons ce cas de figure quand nous sommes enfermés à l’abri dans notre lieu d’habitation.

    3. Mais dites-donc… ça permettrait aussi de trouver des releases WEBRIP des films au moment de leur sortie non? Pour moi ça favoriserait le piratage cette histoire 🙂

      1. ah je vois que vous l’évoquez… il est tard 😀

        1. À la bonne heure ! 😉

    Répondre

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Plus dans la catégorie Offre Légale