728x90px

Webmasters méfiez-vous des web analytics !

2

Amis administrateurs vous êtes surement nombreux à vérifier quotidiennement les visites de votre site, cela est presque naturel puisque c’est le principal indicateur de performance de ce dernier (même s’il existe d’autres critères selon le site, tel que les nouveaux inscrits, les commentaires ou les revenus publicitaires). Vous avez probablement pour cela installé un simple web analyseur afin de consulter simplement ces statistiques, sans pour autant réfléchir aux conséquences qui peuvent devenir particulièrement lourde.

Vos statistiques : principale preuve à charge

Lors d’un procès pour contrefaçon d’oeuvres sous copyright (lorsque vous diffusez des oeuvres sur des sites de streaming ou de téléchargement illégaux) la principale problématique est de quantifier le préjudice financier créé par votre site internet. Pour cela la partie adverse va se baser sur vos visites pour ensuite calculer ce préjudice, une fois le nombre de visites quotidiennes connu elle va considérer que 10 à 20% auront entrainé un téléchargement. On prendra ensuite le prix légal de ce téléchargement pour obtenir le manque à gagner. Exemple récent le cas de Forum-DDL, un forum de téléchargement direct d’envergure moyenne dont l’administrateur a écopé d’une peine de 1,17 million de dommages et intérêts, il avait reconnu dans sa garde à vue accueillir 4700 visites quotidiennes. Maitre Rebbot avocat spécialisé justifie donc le montant par le nombre de visites jugé très important « Ici le montant n’est important que parce que l’on part d’un nombre de visiteurs très important », or en réalité ce nombre est relativement faible, un site de warez de taille moyenne fait environ 10 fois plus par jour, et un gros site peut très facilement faire 50 fois plus (tel que Wawa-Mania) en atteignant les 150.000 visites journalières aisément.

Quand on voit les sommes demandées pour un site qui s’avère être en réalité de petite envergure il est clair qu’il est impératif pour les webmasters d’en tirer des leçons si vous atteignez ne serait-ce que la moitié des visites de Forum-DDL or ce point est très largement négligé actuellement.

Le code source de DPStream.net montre son utilisation de Google Analytics

Le code source de DPStream montre son utilisation de Google Analytics

Google Analytics : le loup dans la bergerie

Très nombreux sont les sites qui utilisent Google Analytics, cet outil gratuit mis à disposition par Google est un exemple de simplicité, il suffit d’insérer un code dans le header de votre site pour connaitre une quantité affolante d’information (temps de visites, page visitée, origine de la recherche, localisation..) tout cela présenté sous forme de graphiques très pratiques. Google Analytics ne cesse d’innover permettant ainsi de connaitre les statistiques en temps réel (visiteurs actuellement connectés, page actuellement visités,..)

Google Analytics, très simple d'utilisation avec tous les graphiques adéquats

Google Analytics, très simple d’utilisation avec tous les graphiques adéquats

Sauf que voilà grâce à Snowden (big up) il est dorénavant avéré que Google est une vraie passoire, il n’y a même pas besoin d’ordonnance de justice pour obtenir vos informations personnelles, donc ces données que vous pensiez réservé à votre seule consultation peuvent très vite tomber entre les mains des différentes autorités. Dans ce cas vous aurez beau nier la popularité de votre site les preuves seront accablante. À noter que votre utilisation de Google Analytics est vérifiable par un simple affichage du code source de votre page, chose que même un gendarme peut réaliser en deux clics.

Les solutions : les alternatives libre ou mieux l’absence de statistiques

En regardant la condamnation de Forum-DDL, on peut s’étonner de la différence avec la légèreté de celle du créateur du site ledixv.com (sachant que contrairement à l’administrateur de forum-ddl il a tiré des bénéfices conséquents de son site) qui a été condamné l’année dernière à « seulement » 12.000€ d’amende. Maitre Rabbot déclare « J’avais bien entendu versé aux débats l’arrêt LeDivx.com, tout en sachant que la vraie problématique est que l’on ne savait pas combien de personnes s’étaient connectées à ce site (pas de compteur et aucune déclaration de l’administrateur). C’est pour cela que les dommages et intérêts sont moindres, mais les faits ne sont pas transposables ». Ainsi ce site beaucoup plus populaire à profité de l’absence de web analytique.
Le plus simple pour vous reste donc de vous en passer purement et simplement, cela évitera de se servir de votre popularité comme élément à charges (cela n’enlèvera pas les risques pour autant) il faudra aussi chercher à éviter les statistiques en tout genre mises en avant comme un trophée (nombre de vues, inscriptions,..) qui ne pourra qu’avoir des conséquences négatives.

Cependant si vous souhaitez conserver des statistiques détaillées de l’activité de votre site, il existe des alternatives libres que vous pourrez installer sur votre propre serveur afin d’être maitre de vos données. Cela diminuera grandement les risques de corruption de ces chiffres voués à rester secrets. L’alternative la plus pertinente s’intitule Piwik (le site web), les résultats sont présentés dans le même genre que Google Analytics et sont quasiment aussi pertinents (bien entendu, ils diffèrent toujours, aucun web analytique n’est fiable). Vous pourrez donc soit l’installer sur votre serveur soit payer un abonnement chez un tiers, ce qui amène au même questionnement que pour Google (avec le bénéfice du doute en plus).

Piwik, alternative libre que vous pouvez installer sur votre serveur

Piwik, alternative libre que vous pouvez installer sur votre serveur

Certains ont surement en tête l’existence de sites de statistiques accessibles au public qui eux aussi permettent de connaitre un nombre approximatif de vos visites. C’est notamment le cas d’Alexa (site propulsé par Amazon) qui récolte des informations sur tous les sites et établit des classements et des données chiffrées. Ces approximations n’étant pas vérifiable il est fort probable qu’ils ne soient pas recevables (ou facilement démontable) devant une cour de justice. Malgré cela il n’est stupide pour les très gros sites de se faire supprimer de ses annuaires qui peuvent attirer l’intention des ayants droit (pour Alexa il suffit de s’inscrire et d’en faire la demande).

Les statistiques de votre site web font partie des points faibles de votre activité, c’est souvent le point le plus négligé alors qu’il est le plus facilement attaquable. Nous vous avons proposé des solutions concrètes, Piwik étant le meilleur compromis il fera l’objet d’un article spécifique. En prenant des mesures, vous limitez ainsi vos vulnérabilités à quelques tiers (principalement les hébergeurs et régies publicitaires) pour éviter de vous retrouver sous le coup d’une amende astronomique suite au calcul d’un préjudice financier exorbitant.

N’hésitez pas à lire nos autres articles et à débattre de celui-ci ici-même.

 

Partager :)

À propos de l'auteur

NW Team

C'est le compte de la NextWarez Team qui vous offre de nombreux articles et conseils fort d'une expérience longue de plusieurs années.

2 commentaires

  1. Pensez vous qu’ils puissent se servir des réseaux sociaux (ex: nombre de j’aime sur facebook ou de commentaire par post), pour établir une moyenne de fréquentation du site et ainsi calculé le préjudice financier ?

    • NW Team

      Bonjour,

      Nous nous sommes posé la question, il n’y a pas d’antécédent mais nous pensons que cela peut servir indirectement à cela. Nous restons très sceptique car on ne peut pas non plus faire un lien de cause à effet, mais c’est aussi le cas avec les fréquentations pourtant ils le font.
      Méfiance à nos yeux (et même si ça ne sert pas aux calculs du préjudice ça permet une hiérarchie des sites « à abattre »)

      Merci de votre commentaire
      WB Team