Actu torrent

Le développeur de « The Witness » paranoïaque du téléchargement illégal ?

0

Jonathan Blow, le développeur du très étonnant jeu vidéo « The Witness » (sortit la semaine dernière) part une nouvelle fois en croisade contre le téléchargement illégal qu’il accuse de tuer l’avenir de son jeu. Il affirme sur Twitter (visiblement à tort) que son jeu est le plus populaire sur un site de torrent, une déclaration à mettre en comparaison avec les bons chiffres de ventes du jeu et le profil des pirates.

Blow : un développeur agressif contre le téléchargement

Jonathan Blow est le talentueux auteur du jeu The Witness, vendu 35 euros sur PC. Il déplore que son titre soit, d’après lui, très téléchargé sur les réseaux P2P. Il déclare même que ce « téléchargement ne l’aide pas à créer de nouveaux jeux ». Par ailleurs il démonte l’argument du « test du jeu avant de l’acheter », rappelant à raison qu’il est possible de se faire rembourser un jeu sous Steam en cas d’insatisfaction.

Déjà en 2008, il était parti en guerre contre le téléchargement illégal en piégeant des copies pirates de son premier jeu, Baird, et en les diffusant sur les sites de torrent. Cette fois-ci il n’a pas souhaité ajouter de nouvelles protections anticopies, mais il arrive tout de même à distinguer les images provenant d’un jeu piraté ou non (comment?). Il a, grâce à ce système, repéré que de gros youtubers cumulaient plusieurs millions de vues avec des versions pirates de son jeu.

The Witness : un piratage très marginal

Après la sortie médiatique de Blow, LeMonde a vérifié ses dires en allant sur le plus gros site de torrent mondial, ThePirateBay, pour vérifier si son jeu était autant téléchargé qu’il le prétendait. Finalement, The Witness ne s’avérait pas plus téléchargé que Baird son précédent jeu.

De leurs côtés, les ventes légales de « The Witness » s’avèrent très bonnes. D’après le site SteamSpy (qui vérifie les tendances sur Steam), le titre est le deuxième jeu le plus dynamique de la plateforme. Il affirme lui-même que le jeu devrait lui rapporter plus en une semaine, que son précédent jeu en un an (mais les coûts de développement sont aussi d’un tout autre ordre).

La sortie médiatique de Blow n’est pas forcément justifiée, d’autant plus que les pirates qui se sont laissés tenter par le jeu semblent assez éloignés des potentiels acheteurs du jeu, certains se plaignant d’un bug audio à cause de l’absence de musique, un des concepts phares de The Witness …

Source : LeMonde.

NW Team
C'est le compte de la NextWarez Team qui vous offre de nombreux articles et conseils fort d'une expérience longue de plusieurs années.

La CIA avait prévu de kidnapper Edward Snowden

Article précédant

Le Parti Pirate tchèque tente de protéger la liberté du lien hypertexte par tous les moyens

Article suivant

Vous pourriez également aimer

Commentaires

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans la catégorie Actu torrent