NordVPN

YggTorrent : Coup d’état, publicité et hébergement offshore

6

YggTorrent ne cesse de nous surprendre, même plusieurs mois après sa sortie. Il y a quelques jours, mi-novembre 2017, un membre actuel de l’équipe du site nous a contactés pour nous informer d’une situation délicate, concernant la hiérarchie du tracker torrent.

Deux administrateurs virés, YggTorrent change de modèle économique

Le 19 novembre 2017, il y a eu des changements au sommet d’YggTorrent. Un membre de l’équipe nous a contactés quelques jours plus tard pour nous en faire part. Apparemment, suite à un désaccord opposant les administrateurs, deux d’entre eux auraient étés virés de l’équipe, sans aucune explication. D’après notre source, le sujet du différend était l’argent : comment payer les serveurs alors que l’équipe ne comptait que sur les dons des utilisateurs ? Le staff avait très bien posé les règles au début : il n’y aurait jamais de publicité sur YggTorrent.

Extrait de l'interview d'YggTorrent

Extrait de l’interview d’YggTorrent

Toutefois, au fur et à mesure du temps, lorsque les factures ont commencé à devenir difficiles à payer (un tracker torrent coûte très cher, près d’un SMIC français), l’administration d’YggTorrent a commencé à se diviser. Un administrateur du nom de Destroy a remercié deux de ses collègues du jour au lendemain. D’après notre source, ce nouvel administrateur d’Ygg souhaitait mettre en place une régie publicitaire, afin de payer l’hébergement du site. Nous avons réussi à contacter Destroy, qui a confirmé vouloir rentabiliser le site, en nous précisant qu’après le changement d’infrastructure survenu ces derniers jours, les coûts des serveurs sont passés de 300 à presque 1000€ ! Toutefois, quand on gagne de l’argent, la frontière entre rentabilisation et bénéfice devient rapidement floue … Nous verrons ce qu’YggTorrent nous réserve pour le futur ! Il a également démenti le fait d’avoir exclu les deux autres administrateurs pour des questions d’argent; il assure l’avoir fait à cause d’erreurs commises par les concernés, engageant plus ou moins la sécurité de l’infrastructure.

De la publicité sur YggTorrent

De la publicité sur YggTorrent

Une migration des serveurs … En France ?!

À peu près en même temps que le coup d’état dans la hiérarchie d’Ygg, ces derniers ont rencontré des problèmes d’infrastructure dus à l’afflux massif de visiteurs et à des attaques DDoS à répétition. Ils ont donc décidé de changer d’hébergeur, et de nombreux internautes, notamment sur Twitter, ont remarqué que leurs nouveaux serveurs se situaient en France, chez OVH. Destroy, l’actuel administrateur d’Ygg, a démenti ces informations. D’après lui, les serveurs seraient hébergés à l’étranger, chez Koddos. Les informations des internautes seraient donc fausses, et viseraient à décrédibiliser le tracker torrent, toujours selon Destroy.


Nous vous rappelons que NextWarez est un site à caractère informatif, nous ne prenons pas position auprès d’un parti ou d’un autre, nous ne faisons que de transmettre les informations que nous possédons. Par ailleurs, les informations partagées dans tous nos articles sont à prendre avec des pincettes, la source peut ne pas être fiable, surtout dans des sujets comme celui-ci.

Ne manquez rien de l’actualité du torrent sur Nextwarez.com, suivez-nous aussi sur Facebook et Twitter.

Partager :)

À propos de l'auteur

matthieucmp

Retrouvez à travers mes articles des tests exclusifs, ainsi que l’actualité complète du téléchargement illégal !

6 commentaires

  1. C’est donc bien loin du postulat de départ. Interview que vous aviez posté sur ce site. Ils ne sont vraiment pas rassurants. Entre les problèmes de sécu du début, les éléments que KNOUMKOUFOU a cité, et le fait que quelqu’un fasse fuiter une réunion du staff, y a que moi que ça fait halluciner ?
    J’ai pas envie d’être mauvaise langue, mais ça pue pour le bon déroulement et la suite du tracker. La chasse à l’argent sera toujours une priorité pour une minorité de personne.

    Un système de don qui permet d’avoir quelques bénéfices avec une barre de progression selon les couts de l’infrastructure (et les couts annexe au cas ou, style avocat, conseiller, audit etc…). Et ensuite clôture des dons une fois que la progression est accomplie. Là ça serait plus proche de ce que souhaitait les créateurs de Ygg au départ.

    Qui vivra verra.

    • moi je préfère acheter du ratio comme je le faisait sur t411 (en plus ça retirait la pub) si je veux de la pub tous les 3 clics je vais sur un site de streaming. je suis favorable a une « licence globale » personnelement je paye 2 abonnements VOD et je continue d’utiliser le torrent car les catalogues ne sont pas assez fournis et je n’ai pas les moyens de payer 50 abos à 9€

  2. On dirait que ça commence déjà à tourner vinaigre (bannissements, cash machine). Cela explique peut-être le freeleetch surprise de 3 jours. La plupart des utilisateurs se fichent de savoir ce qu’ il y a derrière la vitrine tant qu’ ils ont accés au contenu. Communauté, partage ; quelle réalité se cache derrière ces mots ?