ActuActu StreamingStreaming

IPTV illégales : 9 arrestations au Portugal

0
Service illégal IPTV au Portugal

Bien que la répression des forces de l’ordre soit relativement rare à l’encontre du piratage au Portugal, une opération ciblant un service illégal de streaming via IPTV vient d’être coordonnée. Après de nombreuses perquisitions et saisies, ce sont 9 personnes qui ont été arrêtées par les forces de l’ordre locales.

Les détails de l’opération Dark Stream

Au Portugal comme ailleurs, les services IPTV font des dégâts pour les créateurs de contenus, et la répression s’accélère face à ces services illégaux. La police judiciaire vient d’annoncer les résultats d’une opération d’envergure initiée en 2019 à l’encontre d’un service IPTV, l’opération Dark Stream.

Selon la police judiciaire portugaise, cette enquête menée par l’Unité Nationale Contre la Cybercriminalité et la Criminalité Technologique (UNC3T) dans le cadre d’une opération nationale visait plusieurs personnes pour diffusion illégale de contenus. Ce chef d’accusation est aussi lié à d’autres crimes, notamment la fraude informatique, la fraude fiscale ou le blanchiment d’argent.

Dans le cadre de cette opération, ce sont 13 perquisitions qui ont été menées, et 9 personnes (6 hommes et 3 femmes) qui ont été interpellées. Les informations révélées par la police indique qu’une grande quantité de biens ont été saisies et prouvant l’activité illégale : six backrooms de serveurs et de nombreux matériels informatiques. On estime à environ un demi-million d’euros, le préjudice causé à l’opérateur de télécommunications qui détient les droits de diffusion.

Si le nom du service qui a été démantelé par les forces de l’ordre n’a pas été officiellement communiqué, il s’agirait selon TorrentFreak du service « IPTV Do Sogro ».

Deux ans d’enquête malgré une répression relativement rare

Nous apprenons dans les colonnes de TorrentFreak que l’enquête a été initiée  en 2019 suite à une plainte déposée par des ayants droit (restés anonymes), probablement un service portugais de télécommunications.

Le principal point d’attaque était la fourniture de flux illégaux d’émissions de télévision. Le service, qui comptait plus de 1 000 abonnés, aurait rapporté environ 150 000€ aux administrateurs. Les 9 accusés encourent jusqu’à 10 ans de prison.

Si cette opération d’envergure résonne au Portugal, elle est pourtant relativement rare. Les rapports d’opérations de lutte contre la piraterie ciblant des opérations spécifiques ont été relativement rares, bien que le pays ait joué un rôle important dans le démantèlement de Mobdro, l’une des applications de streaming pirates les plus populaires au monde.

Ne manquez rien de l’actualité du téléchargement illégal sur Nextwarez.com, suivez-nous aussi sur Facebook et Twitter.

Le célèbre site de streaming 4anime ferme brusquement ses portes

Article précédant

L’armée américaine poursuivit pour piratage de logiciel

Article suivant

Vous pourriez également aimer

Commentaires

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans la catégorie Actu