Seedbox.fr

Pour le fondateur de The Pirate Bay, Netflix et Spotify ne sont pas des solutions

0

Peter Sunde, le fondateur et ancien porte-parole du plus gros site de torrent mondial, The Pirate Bay, pense que la pratique du téléchargement illégal va diminuer avec le temps, mais ce ne sera pas grâce aux offres légales comme Netflix ou Spotify. D’après lui, de telles plateformes sont des pertes, pas des solutions.

Le partage avant tout, quitte à risquer la prison

Il y a 10 ans, Internet était totalement différent d’aujourd’hui; le téléchargement illégal était présent partout, et ne désemplissait pas. Les administrateurs de sites illégaux ne se cachaient pas, et clamaient haut et fort leur amour pour le partage. Les services légaux étaient rares, et le seul moyen de trouver un DVD était d’aller l’acheter en grande surface; et s’il n’y était pas, on ne le trouvait nulle part ailleurs, à part sur certains sites de téléchargement.

Le piratage, c'est du vol

En tant que fondateur et porte-parole de The Pirate Bay, Peter Sunde n’échappe pas à la règle, et pensait que tout le monde devait partager sans restriction; aujourd’hui, sa vision des choses n’a pas changé ! Pour Sunde et ses 3 associés, leurs idées les ont emmenés en prison, et des dizaines de sites de téléchargement ont étés contraints de fermer sous la pression de la justice. Aujourd’hui, 10 ans plus tard, nos confrères américains TorrentFreak ont pu discuter de la vision du partage de Peter Sunde avec lui.

En 10 ans, le téléchargement illégal a bien changé

Peter Sunde a été interrogé par nos confrères de chez TorrentFreak sur sa vision actuelle du téléchargement illégal. Depuis longtemps, il a coupé les ponts avec son site The Pirate Bay, et se concentre maintenant sur ses projets personnels. Il milite toujours autant pour la vie privée, comme il nous le montre avec Njalla, un registar de nom de domaine anonyme, mais veut également sauver des vies avec une application sur smartphone. Il ne regrette pas d’avoir créé The Pirate Bay, et est fier de le voir toujours à flots, même s’il ne s’en occupe plus. Sa vision du téléchargement illégal n’a pas changé, et les solutions proposés pour le contrer sont à son sens, inefficaces :

Netflix, Spotify etc ne sont pas des solutions, mais des pertes. Et ça m’étonne que le mouvement pirate n’essaye pas d’en parler davantage.

Il explique par exemple que les artistes ne peuvent pas choisir d’atterrir sur Spotify, ils y sont obligés s’ils veulent gagner de l’argent. Et si un jour la plateforme de streaming ne respectait pas certains de ses engagements, les artistes ne pourraient rien y faire, ils sont dépendants en quelque sorte.

Ne manquez rien de l’actualité du torrent sur Nextwarez.com, suivez-nous aussi sur Facebook et Twitter.

Source : TorrentFreak

Partager :)

À propos de l'auteur

matthieucmp

Retrouvez à travers mes articles des tests exclusifs, ainsi que l’actualité complète du téléchargement illégal !