ActuActu StreamingStreaming

Streaming illégal de matchs de sport : Canal+, RMC Sport et BeIN réclament 91 millions d’euros

3
streaming illegal de match

En juin dernier, cinq internautes français suspectés d’avoir créé plusieurs plateformes de streaming sportif ont été condamnés au pénal par le tribunal correctionnel de Rennes (les sites étaient administrés depuis Rennes) à des peines allant de 5 000€ d’amende avec sursis à 12 mois de prison dont 6 avec sursis.

La semaine dernière, les diffuseurs concernés, à savoir Canal+, BeIN Sports et RMC ont réclamé près de 91 millions d’euros lors de l’audience sur les intérêts civils.

De la vente de photocopieurs au streaming illégal de matchs de sport

Ancien vendeur de photocopieurs, ce breton s’était reconverti en 2011 dans le streaming sportif. Le principal accusé donc, père de famille de 46 ans, avait créé une vingtaine de sites internet de streaming pour diffuser gratuitement des matchs de football, de basket ou encore de rugby. Associé à 4 autres hommes, il fut le plus lourdement condamné par le tribunal correctionnel de Rennes, puisqu’il fut condamné à 12 mois de prison dont 6 avec sursis en le reconnaissant coupable de contrefaçon et de blanchiment.

Cette petite bande avait construit un véritable empire du streaming sportif. En 3 ans, entre 2014 et 2017, les sites les plus fréquentés auraient attiré près de 7,5 millions de visiteurs uniques. Les revenus générés grâce à la publicité en ligne étaient considérables, le train de vie de la tête pensante du groupe a d’ailleurs été signalé et de nombreux biens avaient été saisi.

Les diffuseurs réclament aujourd’hui 91 millions d’euros

L’audience sur les intérêts civils avait été programmée initialement le 15 octobre dernier, mais s’est finalement tenue ce lundi 11 janvier. Les trois principaux diffuseurs, les sociétés Canal+, SFR (RMC Sport) et BeIN Sports alors constituées parties civiles, ont réclamé au titre du préjudice économique près de 91 millions d’euros. Si l’on rentre dans les détails, Canal+ réclame 30,5 millions d’euros, BeIN Sports réclame 54 millions d’euros et SFR réclame 6,5 millions d’euros.

La défense dénonce cependant les modalités de calcul des préjudices. Ces derniers ont été mesurés par Médiamétrie, une société certes spécialisée dans la mesure d’audience mais surtout très proches des chaînes sportives.

Le tribunal correctionnel de Rennes doit rendre sa décision le 10 mars prochain. Affaire à suivre donc.

Ne manquez rien de l’actualité du téléchargement illégal sur Nextwarez.com, suivez-nous aussi sur Facebook et Twitter.

Test de Cessfull.com : la seedbox dans le Cloud

Article précédant

Oubliez ZT-ZA.com, Zone-Téléchargement change déjà de nom de domaine

Article suivant

Vous pourriez également aimer

3 Commentaires

  1. concernant le streaming sportif, les voleurs sont d’abord les diffuseurs avec leur abonnement trop chers (est-ce que médiapro n’a pas volé ceux qui se sont abonnés chez eux???). qu’on poursuive d’abord ces groupes de diffusion qui profite de tout

  2. 91 millions abusé mdr

    1. Un abonnement global à prix accessibles et l’illegal n’aura plus d’intérêt.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans la catégorie Actu