ActuActu Streaming

Twitch détourné en plateforme de streaming illégal

0
Twitch devient une plateforme de streaming illégal

Avant-hier, le célèbre steamer @DisguisedToast annonçait à ses 1,5 millions d’abonnés sur Twitter s’être fait bannir un mois de la plateforme de streaming Twitch. A en lire sa réaction, il n’a pas l’air surpris de cette décision. Et pour cause il était bien conscient qu’il était en train de violer le DMCA lorsqu’il diffusait en direct à ses viewers un épisode de l’anime Death Note. La diffusion en streaming sur Twitch de contenus protégés est en train de devenir un véritable fléau.

La plateforme Twitch détournée pour le streaming illégal

Lancée en 2011, la plateforme Twitch est surtout reconnue à la base pour permettre aux gamers de diffuser en direct leurs parties dans le monde entier. Les résultats de la plateforme sont depuis exceptionnels. En 2021 Twitch affiche les meilleurs chiffres d’audience de son histoire avec 6,3 milliards d’heures de visionnage au premier trimestre.

Au fil du temps, les comportements des utilisateurs ont orienté la plateforme vers de nouvelles directions. Aujourd’hui, l’une des tendances les plus controversées pour accroitre sa communauté consisterait à diffuser en temps réel des émissions de télévision ou des séries télévisées. Si les internautes sont très friands des vidéos dites « à réaction », pendant lesquelles les steamers réagissent en direct au contenu diffusé, dans ce nouveau phénomène les commentaires sont purement et simplement absent, transformant certains flux Twitch en de véritables services de streaming pirates. Et compte tenu de l’attention que ces flux reçoivent, il est clair qu’ils sont populaires auprès des utilisateurs.

Comme nous vous le disions en introduction, le steamer « Disguised Toast » a donc été suspendu un mois par la plateforme car pris la main de le sac en train de diffuser en direct et gratuitement des épisodes de l’anime Death Note, en totale violation de la Digital Millennium Copyright Art (ou DMCA).

Tweet Disguised Toast

Twitch enchaine les ripostes

Les retraits DMCA se font de plus en plus fréquents sur Twitch, la Digital Millennium Copyright Act interdit la distribution d’œuvres protégées par le droit d’auteur, telles que la musique ou les médias visuels. Dans le cas présent, les streamers qui partagent de la musique ou des séquences protégées par le droit d’auteur avec leurs téléspectateurs violent le DMCA.

« Disguised Toast » n’est clairement pas le premier streamer à se faire bannir pour ce motif. La streameuse « Pokimane » a subit le même sort, pour le plus grand désarroi de ses 8,8 millions d’abonnés. D’autres créateurs de contenus, même s’ils ne créent plus grand chose dans le cas présent, continuent en tout état de cause. C’est le discours tenu par « xQc », qui affirme même ne pas craindre les retraits DMCA.

Compte tenu de la puissance économique derrière Twitch, qui est la propriété d’Amazon, la plateforme n’aura pas de mal à se défendre sur le terrain juridique. Et pour cela la plateforme pourrait être aidée par les steamers eux-mêmes, en tout cas ceux qui jouent dans les règles, car lésés des comportements déviants de leurs pairs.

Ne manquez rien de l’actualité du téléchargement illégal sur Nextwarez.com, suivez-nous aussi sur Facebook et Twitter.

L’ARCOM, nouveau gendarme sur internet, prend du service

Article précédant

IAPO : nouvelle coalition mondiale de lutte contre le piratage

Article suivant

Vous pourriez également aimer

Commentaires

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans la catégorie Actu