Actu générale

Amazon bannit l’application XBMC/Kodi de son store pour warez

0
Kodi bannit d'Amazon

Amazon a banni de son store la très populaire application Kodi (anciennement appelée XBMC, nous avions d’ailleurs publié un tutoriel XBMC) pour des raisons de piratage (comprendre téléchargement illégal). La décision d’Amazon est surprenante puisque  l’application ne permet en aucun cas de télécharger illégalement, et que ce sont des plug-ins tiers qui sont en cause et qui ternissent la réputation de l’application.

Les stores prennent les devants

Les lobbys voient la chasse aux applications facilitant le partage de fichiers sous droits d’auteurs (streaming ou téléchargement) comme un chantier futur important. Les applications mobiles sont de plus en plus populaires et nul doute que ce sera le prochain terrain de jeu du warez. Régulièrement, le retrait d’applications est demandé. De leur côté, les Stores d’applications (Google Play, Apple Store, Amazon Store,..) prennent souvent les devants en refusant eux-mêmes les applications suspectes. C’est d’ailleurs pour cette raison qu’Apple refuse les applications de Bitorrent sur son store alors que le protocole P2P est tout à fait légal (même si beaucoup d’utilisateurs s’en servent à des fins de piratage).

C’est pour la même raison qu’Amazon a décidé de bannir Kodi (ex-XBMC) de sa plateforme, en prévenant l’équipe de développement que « nous avons déterminé que l’application peut être utilisée pour faciliter le piratage [..] ce qui n’est conforme avec nos conditions d’utilisation. » Tout en précisant que l’application ne sera pas de nouveau au store.

Kodi, déçu, se dit victime de profiteurs

Contacté par nos confrères de TF, l’équipe de développement de Kodi se dit victime de profiteurs qui se servent de Kodi comme base pour concevoir des logiciels pour télécharger illégalement des films ou des séries. Kodi est en soi un simple lecteur multimédia open source, et ils ne sont pas responsables de son utilisation par les utilisateurs.
Pour éviter de continuer à voir sa réputation être salie par des développeurs peu scrupuleux, Kodi est en pleine démarche pour déposer le nom de leur marque afin de la protéger. L’équipe précise que pour eux la décision d’Amazon est absurde, d’autant plus que Kodi ajoutait aux Amazon Fire TV des fonctionnalités indispensables. Pour eux, Kodi était un argument de ventes important pour Amazon.

Une affaire compliquée qui montre que ces écosystèmes, sous couvert de simplicité, sont surtout la porte ouverte à une censure de la part des multinationales selon des critères décidés unilatéralement. Par ailleurs, coïncidence assez comique, au moment où Amazon bannit Kodi, Google Play l’accepte enfin sur son store. Un argument de plus pour que les utilisateurs passent d’Amazon à Google pour l’équipe de Kodi.

Source : TF.

NW Team
C'est le compte de la NextWarez Team qui vous offre de nombreux articles et conseils fort d'une expérience longue de plusieurs années.

Liste et comparatif des meilleurs hébergeurs offshore

Article précédant

Tutoriel : Installer Yify-Pop sur votre serveur, Popcorn Time sans HADOPI

Article suivant

Vous pourriez également aimer

Commentaires

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans la catégorie Actu générale