728x90px

« À l’assaut de l’empire du disque », rencontre avec le plus grand pirate !

1

NextWarez a lu « À l’assaut de l’empire du disque » , un livre écrit par le journaliste Stephen Witt qui retrace le « crime de toute une génération ». Une enquête de 300 pages qui revient sur l’avènement du MP3 et la chute de l’industrie du disque. Elle se fait à travers le regard de trois personnes : un patron de major, l’inventeur du format MP3 et le responsable de quasiment toutes les fuites d’albums de la dernière décennie. Un livre très intéressant pour mieux comprendre le fonctionnement de La Scène et les raisons de l’échec de l’industrie musicale pour répondre à l’arrivée du piratage.

Un livre à travers 3 personnages

L’intelligence de l’auteur de ce livre, Stephen Witt, est d’avoir décidé de retracer l’histoire du piratage de la musique à travers trois points de vue très différents:

– Un ingénieur allemand, Brandenburg, qui vit un véritable parcours du combattant pour imposer le nouveau standard audio qu’il a inventé : le MP3. Il doit faire face à la concurrence des lobbys de grands groupes, comme Phillips, qui possèdent leur propre standard (de moins bonne qualité) et qu’ils ne veulent pas faire changer. C’est grâce au piratage que son format va se démocratiser et le rendre riche, lui qui pourtant est opposé à la violation de la priorité intellectuelle (il vit grâce à elle avec les brevets technologiques).

Le grand patron d’Universal, Doug Morris, qui a dirigé toutes les grandes entreprises de disques de ce monde et qui est pris de plein fouet par l’avènement du piratage.

– Et Dell Glover, un petit gars de Caroline du Nord qui travaillait dans une entreprise de pressage et qui a fait fuiter plus de 2000 albums pour alimenter La Scène.

Glover, l’homme qui a tué le marché du disque

« À l’assaut de l’empire du disque » est surtout une enquête passionnante sur l’histoire de Dell Glover, ce jeune afro-américain qui aura mis l’industrie musicale à genoux. Embauché en tant qu’intérimaire dans une usine de pressage de CD, qui sera ensuite rachetée par Universal, il commencera par fuiter les albums avant leur sortie pour les graver et les revendre à son entourage. Il découvre au même moment internet et s’intéresse de près au Warez. Repéré par le leader de la team scène RNS (Rabid Neurosis), il sera la taupe qui fera sortir pas moins de 2000 albums avant leur sortie, notamment toutes les stars du rap américain (50 Cent, Kanye West, Eminem,..).

Dell Glover quelques années plus tard

En échange de ses services exceptionnels de fournisseur d’exclusivité, Glover avait accès à tout le contenu pirate qu’il voulait grâce au Topsite (ces serveurs FTP aux mains de la scène où l’on retrouve une infinité de contenu piraté), il se servait de ses accès pour graver des DVD et CD en masse et les revendre dans toute la région (sans le préciser à ses collègues wareziens). Une enquête passionnante qui se poursuit jusqu’au démantèlement du groupe de pirates.

Cette enquête de qualité, signée Stephen Witt, a reçu un très bon accueil par la presse américaine. Publié en juin 2015 dans sa version originale, « How Music Got Free: The End of an Industry, the Turn of the Century, and the Patient Zero of Piracy » vient d’être publié en français par Le Castor Astral. Vous pouvez retrouver le livre en version papier (24€) ou Kindle (9,99€) sur Amazon.

Ne manquez rien de l’actualité du warez sur Nextwarez.com et suivez-nous sur Facebook et Twitter.

Partager :)

À propos de l'auteur

NW Team

C'est le compte de la NextWarez Team qui vous offre de nombreux articles et conseils fort d'une expérience longue de plusieurs années.

Un commentaire