Actu générale

La team 3DM s’arrête de cracker pendant un an : vers une fin de la piraterie des jeux vidéos ?

1

Un coup dur de plus dans le piratage des jeux vidéos: la team 3DM, très active dans le milieu des cracks de jeux vidéos, vient d’annoncer qu’elle arrêtait ses activités, ce qui lui permettra d’étudier les ventes de jeux sans sa participation. Cette expérience reste très intéressante, mais n’est-elle pas en train de traduire l’impuissance des teams de crack face à la technologie anti-piratage dans le monde des jeux vidéos ?

Un retard technologique des pirates dans le monde des jeux vidéos

Les studios de productions nous offrent toujours plus de plaisir à jouer et réalisent des jeux plus exceptionnels les uns que les autres. La tendance s’est accentuée dès la sortie de GTA V pour laquelle les producteurs avaient réalisé un exploit de réalisme et de jouabilité (sans remettre en cause les autres jeux vidéos exceptionnels de l’époque). Cela s’était traduit par une explosion des ventes et des revenus faramineux. Selon jeuxactu.com, le milliard de recettes a été atteint seulement au bout de trois jours.

La piraterie est un élément non négligeable pour les producteurs car lorsque la demande du marché augmente, il n’est pas rare que celle de la piraterie augmente elle aussi. Pour cela, ils n’hésitent pas à dépenser de grosses sommes d’argent dans les meilleures entreprises de protection contre la copie de fichiers. Ces entreprises, notamment Denuvo, profitent du piratage et offrent à leurs clients une technologie qui pourrait, selon Bird Sister [ou Phoenix] (hackeuse du groupe 3DM), empêcher tout piratage dans les deux prochaines années.

birdsister

Bird Sister, experte dans le crack de jeux vidéos

La team 3DM s’arrête pour étudier les effets de son retrait

La piraterie pousse de nombreux studios de production, tels qu’Avalanche Studios et Square Enix, à s’équiper de cette technologie. Cela s’est concrètement démontré par l’impossibilité de cracker des jeux comme JustCause 3, aujourd’hui toujours inviolé (sorti le 1er décembre 2015) ou encore Rise of the Tomb Raider. Ces jeux sont protégés par la dernière protection développée par Denuvo Software Solutions GmbH.

Tous les regards étaient alors en direction de la team de crack 3DM, avec leur chef du groupe Bird Sister, en espérant voir une release du jeu crackée. Mais le groupe a déclaré que la technologie antipiratage pourrait faire disparaître les cracks de jeux vidéos dans les années à venir, mais qu’il allait arrêter ses activités afin d’en analyser l’impact sur les ventes. Cette année de repos débute aujourd’hui, avec le Nouvel An chinois. Malgré tout, l’équipe assure qu’ils vont « travailler activement » avec les groupes de warez étrangers sans pour autant autoriser les nouveaux cracks sur leur forum, mais reste à définir le terme « activement ».

Cette décision est un coup de tonnerre dans le piratage dans le monde du divertissement du jeu vidéo. Les progrès technologiques permettent de créer des jeux de plus en plus époustouflants. Le revers de la médaille se traduit par une technologie anti-piratage de plus en plus poussée.Cette crainte se concrétisera-t-elle les années à venir ? Et vous, pensez-vous que les jeux vidéos seront un jour purement et simplement inviolables ?

Retrouvez toute l’actualité du téléchargement sur NextWarez et sur nos réseaux Facebook et Twitter.

Source : TorrentFreak et jeuxactu.com

Vince.
Rédacteur NextWarez entre deux parties d'Uncharted, j'effectue une veille régulière et partage les derniers news du monde du torrent.

    ThePirateBay devient le plus gros site de streaming au monde

    Article précédant

    Kanye West part en guerre contre The Pirate Bay

    Article suivant

    Vous pourriez également aimer

    1 Commentaire

    1. Merci pour cet article 😉

    Répondre

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Plus dans la catégorie Actu générale