728x90px

Google : un million de sites web pointés pour droits d’auteurs

4

Afin de télécharger illégalement, les pirates n’ont que l’embarras du choix : une petite recherche sur Google suffit pour trouver sa série préférée. Depuis 2011, le géant du web supprime quotidiennement des liens suspectés pirates de son moteur de recherche. Google fête le millionième site concerné par ces plaintes…. et NextWarez en fait partie !

Les sites de téléchargements en première ligne

Depuis plusieurs années, Google nettoie son index de recherche, suite à plusieurs plaintes d’ayants droit. Chaque semaine, le moteur de recherche traite plusieurs millions de demandes ciblant un large éventail de sites qui proposent des contenus contrefaits.

Google a adopté une politique de transparence vis-à-vis de ce processus. Il transmet sur un site dédié des rapports quotidiens qui affichent une foule de détails. On apprend ainsi que NextWarez a été signalé deux fois ! La lutte contre le piratage a atteint il y a quelques jours un palier stupéfiant : plus d’un million de sites ont été concernés par ces demandes de déréférencement par Google. Nous ne parlons pas du nombre d’URL reportées, qui elles se comptent en milliards.

La plus grosse partie des noms de domaines incriminés sont des sites pirates bien connus : OMG-Torrent, Films-regarder, ou encore Popcorn-Time, dont certains ont été fermés peu après. D’autres, comme Extreme-down sont encore actifs, mais la vague de fermeture qui touche ces sites pourrait bientôt les atteindre.

De nombreux sites signalés par erreur

Si on examine les statistiques de plus près, on s’aperçoit que la plupart des sites n’ont été signalés qu’une dizaine de fois ou moins. Un nombre important d’entre eux suscitent des interrogations : la Maison Blanche, le New-York Times, la NASA ou encore Netflix ont été signalés à Google .

Le cas le plus flagrant est le site IMDb, une base de données qui recense des millions de films. Celui-ci a fait l’objet d’une demande de suppression d’environ 1000 URLS, ce que Google a évidement refusé . Il semblerait que les titres de films présents sur le site qui ont été interprétés comme un indice d’un éventuel piratage. C’est ce qui s’est également passé pour NextWarez, dont l’ article sur le leak de Expendables 3 ne faisait que parler de la diffusion de la copie du blockbuster américain.

Ne manquez rien de l‘actualité du téléchargement sur Nextwarez.com suivez-nous sur Facebook et Twitter.

Partager :)

À propos de l'auteur

matthieucmp

Retrouvez à travers mes articles des tests exclusifs, ainsi que l'actualité complète du téléchargement illégal !

4 commentaires

  1. les major et google sont complètement idiot débile !!
    les cinéma n’ont jamais autant cartonné , les rentrées d’argent sont phénoménale chaque année des record sont battue en fréquentation ..
    et ils croient vraiment que cela n’as aucun rapport avec le telechargement illégale ? de bien piètre qualité !!
    si ils interdise réellement et définitivement le DDL illégal ils vont perdre des millier de clients qui vont se désintéresser du monde du cinéma ! et de $ en même temps !
    et ils le savent ces idiot !!
    tout ça c est de la démagogie (même si google ne paye pas ses impôt comme il le devrait , ils aident au moins a choper les méchants pirates PTDR ) , d’ailleurs si vous suivez les chiffre des punition ils sont ridicule !!!
    ou bien pire ils mériteraient un mouvement social pour bien leur faire comprendre !!
    15 jours sans plus personne qui va au cinéma , vous allez voir …

  2. google et sa politique de mouchards ne ma jamais convaincu , il y a bien d’autres navigateurs …….plus performants !!!!!! utiliser google c’est avoir un RG dans son pc .

    fire fox + qwant avec un petit vpn ou autres très bien et de meilleurs résultats de recherche ainsi qu’une intimité préservé

    merci pour l’article a++++

  3. C’est pas pour rien que je ne passe plus du tout par Google. Franchement, je conseille Duckduckgo, au moins il ne revend pas vos infos et ne bloque pas des sites web qui n’ont rien à se reprocher comme Nextwarez