Actu générale

Japon, des experts viennent en aide aux robots contre le piratage !

0

Le piratage des produits culturels japonais est un énorme fléau pour l’archipel qui a décidé d’augmenter la lutte contre les sites illégaux. Alors que celle-ci est de plus en plus une question d’algorithmes, le Japon a décidé de faire appel à des spécialistes qui vont traquer manuellement les contenus pirates.

Menace sur le pays de Soleil Levant

Les mangas et les animés sont très appréciés sur l’archipel et dans le monde entier mais leur succès commercial ne doit pas pour autant cacher l’énorme piratage fait de ces contenus. Sites de streaming, sites de DDL, fans-forums etc. les lieux pour télécharger gratuitement les meilleures séries de la culture nipponne sont nombreux. Le manque à gagner est d’ailleurs estimé à 17 milliards d’euros ! Cette estimation reste, comme la plupart des estimations antipiratage, à prendre avec précaution.

Quoiqu’il en soit, les pirates n’amusent plus du tout l’industrie locale du divertissement, à tel point que le gouvernement japonais a mis en place des algorithmes recherchant les contenus illicites. L’utilisation d’algorithmes est omniprésente dans la lutte antipiratage y compris en France. Pourtant, et les fans d’animés le confirmeront, ces robots ne sont visiblement pas 100% efficaces. C’est probablement pourquoi le gouvernement japonais a décidé de passer à la vitesse supérieure.

Des corsaires à la rescousse

Pour attraper les contenus pirates passés entre les mailles du filet, mis en place par les algorithmes, le Japon vient d’embaucher des experts. Ces experts (dont on peut légitimement se demander comment ils se sont formés au piratage ?) chercheront le plus de contenu possible dans le but de les supprimer. Le recours à l’homme permet de déjouer de façon plus naturelle les nouvelles techniques de piratage.

Si l’efficacité de ces experts se confirme, et c’est fort probable, le téléchargement de masse des mangas et animé devrait prendre du plomb dans l’aile. Cette lutte nationale aurait une forte répercussion chez les pirates français dont la plupart des contenus proviennent des plateformes japonaises. Par ailleurs il serait intéressant de calculer les externalités négatives pour le Japon, ce piratage participant indubitablement à la diffusion de la culture nipponne à travers le monde. C’est ce que l’on appelle le « soft power » largement utilisé par les Américains avec leurs blockbusters. La culture japonaise, du fait de son absence des canaux de diffusion grand public (télévision, cinéma), devait se contenter du piratage pour être appréciée dans le monde entier. Un petit pas pour l’industrie du divertissement, un grand bond en arrière pour le Japon ?

Retrouvez toute l’actualité du torrent sur NextWarez et sur nos réseaux Facebook et Twitter.

Source : Numerama. 

NW Team
C'est le compte de la NextWarez Team qui vous offre de nombreux articles et conseils fort d'une expérience longue de plusieurs années.

T411 fête ses 10 ans avec un freeleech de 10 jours !

Article précédant

Fermeture du forum Phoenix-Warez suite à du cyberharcelement

Article suivant

Vous pourriez également aimer

Commentaires

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans la catégorie Actu générale