Actu

LimeWire, feu logiciel pirate, fait son retour

0
Retour du logiciel LimeWire

Disparu en 2010 des suites d’un procès à 100 millions de dollars qui a précipité sa chute, le très célèbre logiciel de peer-to-peer LimeWire refait surface aujourd’hui et renaît de ses cendres ! Mais amis pirates, ne criez pas victoire trop vite…

LimeWire, le P2P d’une autre époque

Qu’est-ce qu’il faisait bon vivre chez les pirates du temps ou LimeWire existait… enfin peut-être pas pour tout le monde. A la simple évocation de son nom, c’est tout un secteur qui tremblait ! Même si le petit citron vert et jaune a été condamné en 2010 pour atteinte aux droits d’auteur, les industries du disque et du cinéma ont énormément souffert de son existence. La RIAA réclamait 75 millions de dollars lors d’un premier procès.

A l’époque (dans les années 2000), LimeWire était la référence en matière de téléchargement illégal. Et se procurer du contenu était un jeu d’enfant. Il suffisait d’installer le logiciel, de télécharger un fichier torrent, et le tour était joué ! Cette technique a permis à des millions d’internautes du monde entier de télécharger de la musique et des films pendant des années, dans la plus grande illégalité, pour le plus grand bonheur des fondateurs de LimeWire. En 2006, LimeWire déclarait 20 millions de dollars de revenus par an.

Virage à 180° pour le retour de LimeWire

Plus de 10 ans donc après la disparition de LimeWire, deux entrepreneurs autrichiens ont décidé de faire renaitre la marque et racheter la société (le montant n’a pas été communiqué). Le petit monde du téléchargement illégal s’est affolé, le temps d’un tweet :

Mais pour très vite redescendre.

LimeWire va renaître en mai prochain, mais pour devenir une plateforme de NFT spécialisée dans la musique. Les nouveaux abonnés pourront ainsi acheter des NFT et d’autres objets de collections liés à la musique, soit avec leur portefeuille de cryptomonnaies, mais aussi par CB ou virement bancaire.

Les fondateurs rassurent tout de suite les ayants droit, il ne s’agira pas d’une alternative aux plateformes de streaming, mais plutôt un canal supplémentaire permettant aux artistes de vendre de la musique et des œuvres d’art exclusives directement aux collectionneurs.

C’est un nom très emblématique. Tout le monde le relie à la musique et nous lançons une marketplace axée sur la musique. La marque était donc parfaitement adaptée à cet héritage.

Tweeter LimeWire

Lime Wire revient et s’adapte aux nouvelles tendances du web 3.0 en intégrant le marché des NFT et des cryptomonnaies. Les repreneurs se donnent pour mission de démocratiser le marché des crypto et embarquer les débutants en NFT.

Ne manquez rien de l’actualité du téléchargement illégal sur Nextwarez.com, suivez-nous aussi sur Facebook et Twitter.

Classement des sites de warez les plus visités – Avril 2022

Article précédant

100 jours plus tard, quel bilan pour l’Arcom ?

Article suivant

Vous pourriez également aimer

Commentaires

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans la catégorie Actu