Actu générale

Une start-up utilise les notifications DMCA comme outil marketing pour les artistes

0

Chaque jour, des millions de pirates sont traqués par des entreprises travaillant pour les industries du divertissement. La plupart du temps, ces informations sont utilisées pour avertir, voire poursuivre, les auteurs présumés des infractions ; mais une nouvelle start-up prend une voie bien différente. Plutôt que de punir les pirates, ils les traitent en tant que fans, permettant ainsi aux artistes d’utiliser les notifications DMCA à de fins marketing.

Une autre manière d’utiliser les DMCA

Depuis plus de deux décennies, le piratage en ligne est un sujet brûlant dans l’industrie de la musique. Cela a ainsi entraîné des poursuites en justice de downloadeurs, ainsi que des demandes de retrait DMCA, parfois assorties d’amendes.

Muzit est une nouvelle startup qui traque également des millions de pirates BitTorrent. Cependant, au lieu de punir les downloaders, ils utilisent une approche plus douce. Muzit utilise les notifications DMCA comme un moyen de connecter les artistes avec leurs fans.

TRACE, la plate-forme de Muzit, garde la trace des endroits où les téléchargements illégaux se produisent à travers le monde et la société partage ces données avec les artistes. Ils peuvent alors choisir d’informer les pirates présumés par notifications DMCA et d’y inclure un message marketing.

« Muzit a été créé pour les ayants-droit qui veulent atteindre et de construire une relation positive avec leurs fans. Tant qu’ils sont sympathiques, les artistes peuvent envoyer tous les types de messages qu’ils veulent« , indique le PDG Muzit Tommy Funderburk TF.

tableau de bord muzit

Un premier essai similaire dans le « chantage » DMCA

Funderburk est un vétéran de l’industrie de la musique qui a un fort intérêt dans le partage de fichiers. Il a utilisé la même technologie de suivi BitTorrent avec une start-up antérieure appelée PayArtists qui a mis en œuvre un système similaire afin d’exiger des paiements de supposés partageurs de fichiers.

Ce système de punition a été changé contre un système qui englobe la distribution P2P, en espérant ainsi connecter les artistes et leurs fans. Dans le cadre de cette attitude positive, la société a également abandonné l’utilisation du terme «pirate».

« À Muzit, nous avons éliminé le mot « pirate » de notre vocabulaire. Nous avons choisi de considérer les individus qui utilisent le P2P comme des fans et de potentiels clients. « Fans, pas adversaires » comme nous aimons à le dire », dit Funderburk.

Muzit travaille actuellement avec plusieurs ayants droit, y compris ceux de The Mavericks, de James Brown et d’Isaac Hayes. Généralement, les «offres» qu’ils envoient à leurs downloadeurs contiennent des téléchargements musicaux exclusifs, des objets promotionnels et des souvenirs uniques de l’artiste.

Des résultats encourageants

« Récemment, The Mavericks ont utilisé Muzit TRACE afin d’encourager les gens à adhérer à leur fan club en leur offrant la possibilité de gagner une guitare dédicacée. Dans cette campagne, ils ont réussi à atteindre près de 200.000 nouveaux fans« , raconte Funderburk.

À ce jour, The Mavericks sont heureux des résultats de cette campagne et considèrent ce moyen comme un outil idéal pour atteindre un public avec lequel ils n’avaient pas été en mesure de se connecter dans le passé. « Nous avons été stupéfaits. Nous ne savions pas que nous avions cet autre monde de fans partageant notre musique sur le P2P. Cela fonctionne et cela vaut mieux que l’enfer de la réception d’un email d’avertissement » dit Raul Malo, leader des Mavericks.

Jusqu’à présent, la base de données Muzit comprend 8,6 millions de personnes partageant des fichiers, mais ils ont bien l’intention de continuer à se développer. La société précise également que les artistes ne peuvent se connecter qu’avec ceux qui ont partagé leur travail.

La société utilise certainement une approche intéressante, mais c’est tout de même une étrange façon d’utiliser le système de notification DMCA. Les notifications DMCA ne sont généralement pas destinées à inclure des messages supplémentaires. Alors que certains downloadeurs peuvent apprécier ce contact avec les artistes, d’autres peuvent le voir comme une forme de spam.

Toujours est-il que cela anéantit les demandes de règlements envoyés par des sociétés telles que Rightscorp. Suivez-nous sur Facebook et Twitter pour ne rien rater de l’actualité du torrent

Source : TF.

Fermeture de FnT tracker privé français

Article précédant

ThePirateBay migre vers un nouveau domaine en .ms

Article suivant

Vous pourriez également aimer

Commentaires

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans la catégorie Actu générale