La neuroscience pour expliquer l’absence de culpabilité chez les pirates

0

Une étude scientifique australienne a voulu expliquer, grâce aux neurosciences, le sentiment de non-culpabilité que peuvent ressentir les pirates lorsqu’ils téléchargent illégalement sur le web. Pour cela, les chercheurs ont analysé l’activation cérébrale dans différentes situations. Il en ressort que l’absence de matière, durant l’acquisition des fichiers, est la principale cause de ce manque de culpabilité.

Les neurosciences pour tenter de comprendre le comportement des pirates

Une étude très sérieuse, menée par des scientifiques australiens, a utilisé les neurosciences afin de déterminer les raisons pour lesquelles la plupart des pirates ne ressentent aucune culpabilité lorsqu’ils téléchargent illégalement. Pour cela, ces derniers ont analysé l’activation des différentes zones du cerveau.

Dans un premier temps, grâce à un questionnaire, les chercheurs ont constaté que les sujets interrogés étaient plus à même de voler des éléments non physiques (fichiers), plutôt que de voler des éléments physiques (CD, DVD). La première série de scans a montré que les sujets avaient beaucoup plus d’activation cérébrale lorsqu’il s’agissait d’éléments intangibles, car le cerveau doit construire une représentation hypothétique des fichiers.

Puis, les sujets ont dû imaginer de voler des éléments intangibles (films, musique, émissions de télévision, logiciels…) ainsi que leurs version physiques. Les résultats montrent  que les participants ont activé beaucoup plus le cortex frontal latéral orbital de leur cerveau quand ils ont imaginé voler un objet physique. Cette partie du cerveau est notamment associée à des sentiments de sensibilité morale. Elle était très active lorsque les sujets imaginaient avoir volé des objets physiques par rapport au vol de fichiers numériques.brain-pasdeculpabilité-pirates

Ces deux expériences suggèrent que le cerveau traite différemment le vol d’éléments physiques et d’éléments non physiques. La représentation de l’action d’acquérir illégalement ces deux types de biens s’en retrouve elle aussi différente. Les éléments convoités étant immatériels, même pour des personnes respectant généralement la loi, l’action de voler quelque chose d’intangible ne rentre pas dans le stéréotype du vol, car l’action est plus abstraite. Le cerveau traite l’action de voler comme une simple formalité, ce qui n’active pas la zone du cortex frontal latéral orbital et donc les pirates ressentent moins de culpabilité.

Bien évidemment, cette étude n’explique pas tout sur ce manque de culpabilité des pirates. Cependant, elle n’en reste pas moins intéressante puisqu’elle ne s’arrête pas uniquement au téléchargement illégal. Cette différentiation de la représentation neuronale entre les éléments tangibles et intangibles pourrait expliquer le manque de culpabilité lors d’autres actions telles que la surveillance en ligne, l’espionnage ou du vol de grosses sommes d’argent.

Cette étude servira-elle aux ayants droits afin de persuader les pirates à ne pas télécharger illégalement sur le web? Avec une société qui ne cesse de dématérialiser nos biens courants (argent, échanges d’information, internet…), ce manque de culpabilité risque de s’étendre.

Retrouvez toute l’actualité du téléchargement sur NextWarez et sur nos réseaux Facebook et Twitter.

Source : TorrentFreak

Partager :)

À propos de l'auteur

Vince.

Rédacteur NextWarez entre deux parties d'Uncharted, j'effectue une veille régulière et partage les derniers news du monde du torrent.