NordVPN

Record de liens pirates signalés sur Google en 2015 !

0

Depuis quelques années, les titulaires de droits d’auteur surchargent Google de requêtes de suppression via la DMCA (Digital Millennium Copyright Act), en ciblant les liens redirigeant vers des contenus piratés. La majorité de ces demandes sont envoyées par les industries de la musique et du cinéma et ciblent des milliers de sites différents. Au cours des dernières années, le volume des liens pirates signalés a augmenté de façon spectaculaire et cette tendance a continué tout au long de l’année 2015.

(A lire : Google supprime près de 1500 liens pirates par minute !)

Près de 560 millions de liens pirates signalés en 2015

Google ne communique pas les chiffres annuels, mais en regardant de plus près tous les rapports hebdomadaires, on peut constater que le nombre d’URL transmis par les ayants droit dépasse les 558 millions en 2015. Pour la première fois, le nombre d’URL déclarés a dépassé un demi-milliard dans une période de 12 mois. Cela représente une augmentation de 60% par rapport à l’année dernière, lorsque le moteur de recherche avait traité 345 millions de liens pirates en 2014.

evolution des liens pirates signalés

Évolution des liens pirates signalés par semaine

Cette année, la plupart des demandes de retrait ont été envoyées pour les domaines chomikuj.pl, rapidgator.net et uploaded.net, avec plus de 7 millions d’URL ciblées chacun. L’industrie musicale du Royaume-Uni, représentée par la BPI, est la titulaire de droits d’auteur ayant signalé le plus de liens en 2015 avec pas moins de 65 millions de liens signalés. En regardant les totaux pour cette année, près de 330 000 noms de domaines différents ont été ciblés par environ 27 000 détenteurs de droits d’auteur.

Une tendance encore à la hausse pour 2016 ?

Fait intéressant, ces chiffres effarants sont interprétés différemment par Google et divers titulaires de droits d’auteur. Alors que Google estime que ces chiffres sont un signe que le processus de retrait de liens pirates via la DMCA fonctionne correctement, les titulaires de droits d’auteur le voient comme un signal d’une situation insoluble dans l’état des pratiques actuelles. Au fil des années, des groupes tels que la MPAA et la RIAA ont affirmé à maintes reprises que les sites contrefaits devraient être clairement exclus de l’index de Google. En outre, ils veulent que Google fasse en sorte que les contenus piratés restent en bas dans les résultats de recherche.

La société de Mountain View rejette des actions plus larges, telles que la suppression des noms de domaine entier, car ce serait des mesures trop extrêmes et cela conduirait à une censure trop large. Comme cette impasse continue, nous pouvons nous attendre à ce que le nombre de pages signalées continue à augmenter à l’avenir, en ajoutant des millions de nouvelles URL chaque jour. Le cap du milliard de liens pirates signalés se rapproche et pourrait être atteint dès 2016.

Si notre article vous a plu, n’hésitez pas à le partager à vos amis, et à nous suivre sur Facebook et Twitter pour ne rien rater de l’actualité du warez.

« Nous vous souhaitons à tous une très bonne année 2016 ! » L’équipe de NextWarez

Source : TF

Partager :)

À propos de l'auteur

Cloud-Atlas