Actu générale

La Russie prévoit de bloquer les applications pirates sur android et iOS

0
Une application de streaming illégale vole vos données personnelles

La Russie prévoit de prendre des mesures contre les applications qui facilitent l’accès au contenu piraté. Si les développeurs d’applications ne répondent pas rapidement à une demande des autorités de cesser la distribution de leurs logiciels, le « Service fédéral de supervision des communications, des technologies de l’information et des médias de masse » Roscomnadzor exigera des mesures contre des plates-formes telles que Google Play et l’App Store d’Apple. L’absence de réponse pourrait entraîner des blocages de la part des FAI locaux.

Le blocage, la solution miracle ?

Le blocage de sites est l’un des outils préférés des industries du divertissement pour faire face à la diffusion de contenu sans licence. Opéré dans des dizaines de pays à travers le monde et actuellement défendu comme une solution anti-piratage efficace pour les États-Unis, le blocage de sites est non seulement controversé er a également du mal à suivre les innovations en matière de piratage.

Lorsque le partage de fichiers a fait son chemin, c’était via des logiciels tels que Napster, Kazaa et LimeWire. Ensuite, ça a été au tour des clients torrents, puis, le partage de fichiers a ensuite frappé le Web, les gens étant plus susceptibles de diffuser ou de télécharger à partir d’un site à l’aide d’un navigateur. Au cours des dernières années ce sont les applications de piratage qui ont gagné en popularité.

Vers une politique de suppression

Selon les projets d’amendements à la loi sur le droit d’auteur examinés par Kommersant (un journal russe), il est prévu que le gardien des télécommunications Roscomnadzor contacte les développeurs / propriétaires d’applications pour leur demander de cesser la distribution de leurs outils de contrefaçon. On attendra d’eux qu’ils répondent positivement et rapidement, dans un délai d’une journée. En cas d’échec, Roscomnadzor se tournera alors vers l’entité qui «assure le placement de l’application», c’est-à-dire les sites Web, les plates-formes de distribution, etc. Si aucune action n’y est entreprise, ils pourraient se retrouver soumis au blocage du FAI.

Ne manquez rien de l‘actualité du téléchargement sur Nextwarez.com suivez-nous sur Facebook et Twitter.

matthieucmp
Retrouvez à travers mes articles des tests exclusifs, ainsi que l'actualité complète du téléchargement illégal !

La Russie prévoit une nouvelle loi pour lutter contre le camcording

Article précédant

Les ayants droit doivent renvoyer des milliers d’avis de retrait pour The Pirate Bay

Article suivant

Vous pourriez également aimer

Commentaires

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans la catégorie Actu générale