728x90px

Spotify veut faire taire ceux qui l’accusent de piratage

2

En mai 2017, nous vous avions dit que Spotify avait utilisé des musiques venant de The Pirate Bay pour débuter son commerce (lire : Spotify utilisait des musiques piratées à ses débuts). Depuis, le livre dénonçant ces pratiques est sur le point de sortir, et la société suédoise a essayé d’empêcher les auteurs de le publier.

Le livre devrait sortir en 2018

Une équipe de journalistes ont écrit un livre retraçant l’histoire de Spotify depuis ses débuts et il est maintenant presque fini. En mai 2017, Rasmus Fleischer, l’un des auteurs a été interviewé et a annoncé que la plateforme de streaming utilisait des musiques piratées (provenant principalement de The Pirate Bay) à ses débuts. Depuis, Spotify a démenti ses informations et a menacé Rasmus Fleischer  de l’emmener devant le tribunal. Celui-ci à déclaré avoir reçu un courrier provenant de l’avocat de Spotify, juste après la publication de l’interview :

Le 19 mai, notre responsable de projet a reçu un courrier de Benjamin Helldén-Hegelund, l’un des avocats de Spotify. Il nous demandait de confirmer par écrit que nous avions ‘cessé toute activité contraire à leurs conditions d’utilisation.

Quant à Spotify, il accuse Fleischer d’avoir violé les conditions générales d’utilisation du service en se servant d’un VPN (lire : Un VPN, c’est quoi ?). De son côté, le principal intéressé continue d’accuser le géant du streaming :

Leur argument restait absurde. Il n’empêche que la lettre ne peut être interprétée autrement que comme une tentative de Spotify visant à nous empêcher de poursuivre nos recherches.

Spotify abandonne, le livre sera bien publié

Entre temps, Spotify a abandonné sa lutte, c’est Rasmus Fleischer qui l’affirme sur son blog.

Les menaces de Spotify ont fait perdre du temps et de l’énergie au projet. Cela semble être l’objectif des grandes entreprises s’en prennent aux chercheurs qu’elles jugent gênants.  Sans forcément empêcher la recherche, elles peuvent les ralentir.

D’ailleurs, Deezer a fait la même chose : à ses débuts, il a également utilisé des fichiers MP3 piratés. C’est en tout cas ce qu’explique Sophian Fanen sur Twitter, auteur du livre « Boulevard du stream: du mp3 à Deezer, la musique libérée ». 

Couverture du livre de Sophian Fanen

Couverture du livre de Sophian Fanen

Ne manquez rien de l’actualité du téléchargement sur Nextwarez.com, suivez-nous aussi sur Facebook et Twitter.

Partager :)

À propos de l'auteur

matthieucmp

Retrouvez à travers mes articles des tests exclusifs, ainsi que l'actualité complète du téléchargement illégal !

2 commentaires

  1. Tant qu’ils payaient les droits aux artistes, peu importe la provenance des fichiers, non ?
    En plus les fichiers devaient être de meilleure qualité que ceux venant des majors :p