728x90px

Les USA listent les sites pirates à abattre

1

Chaque année, à la période où certains d’entre nous listent leurs bonnes résolutions pour l’année à venir, les États-Unis d’Amérique publient la liste des sites pirates à abattre. Après une année 2016 jalonnée de fermetures, la liste noire des sites pirates établie par la Maison-Blanche peut faire très mal au warez mondial.

Épingler les « mauvais » états

Cette liste, publiée par la Maison-Blanche, regroupe tous les sites d’envergure qui portent atteinte à la propriété intellectuelle. Le gouvernement américain s’appuie notamment sur les rapports de la RIAA et de la MPAA (des lobbys qui défendent respectivement les intérêts des producteurs de musique et de films).

Cette liste noire, publiée par le représentant du commerce américain (USTR), a vocation à noter les efforts faits par chaque pays concernant la lutte contre la violation de la propriété intellectuelle. Cette année, aucun site français n’y figure, sûrement pour féliciter la France qui a activement lutté contre la violation de la propriété intellectuelle, notamment grâce à la fermeture de Zone-Téléchargement.

Uploaded et VK dans la liste

Voici la liste en question, ne prenant en compte que les sites en lien avec le téléchargement illégal (les sites d’achat de contrefaçon font aussi partie de la liste).

  • 4Shared.com
  • BeeVideo.tv
  • Bookfi.net
  • Libgen.io
  • ExtraTorrent.cc
  • Movshare Group
  • MP3VA.com
  • MyEgy.to
  • Pobieramy24.pl
  • Darkwarez.pl
  • Catshare.net
  • Fireshark.pl
  • The-Watch-Series.to
  • Projectfree-tv.to
  • 1337x.to
  • Primewire.ag
  • Nowvideo.sx
  • Putlocker.ch
  • Rarbg.to
  • Rutracker.org
  • Rapidgator.org
  • The Pirate Bay
  • Uploaded.net
  • Vk.com
  • YouTube-MP3.org

On y retrouve étonnamment quelques sites à destination de marchés locaux (comme des sites polonais et russes). On y retrouve aussi l’hébergeur de fichiers uploaded.net (lire notre test d’Uploaded) alors que ce dernier n’est censé être qu’un outil neutre. L’hébergeur de DDL avait été épinglé il y a quelques mois par le gouvernement hollandais pour son laxisme face au piratage. L’équivalent russe de Facebook, VK.com, est aussi présent dans la liste (lire notre article : pourquoi VK règne sur le streaming). Pourtant le réseau social avait engagé des actions contre le téléchargement illégal.

Ne manquez rien de l’actualité du warez sur Nextwarez.com et suivez-nous sur Facebook et Twitter.

Partager :)

À propos de l'auteur

NW Team

C'est le compte de la NextWarez Team qui vous offre de nombreux articles et conseils fort d'une expérience longue de plusieurs années.

Un commentaire