728x90px

Sale époque pour les VPN, en Russie comme en Chine

3

Apple a commencé à interdire les applications VPN de l’App Store chinois. Selon la société, ces applications incluent des contenus illégaux dans le pays, violant ainsi les politiques d’Apple. Pendant ce temps et quelques centaines de kilomètres plus loin, la Russie est bien décidée à contrôler les VPN dans son pays, au risque de complètement les bannir.

Apple bannit les VPN de l’App Store chinois

La société Apple est connue pour être assez sévère quant aux conditions d’acceptation d’une application sur son App Store. Au cours des dernières années, des dizaines d’applications se sont vu refuser l’accès au magasin de le l’iPhone, car elles contenaient le mot BitTorrent.

En Chine, depuis de nombreuses années, le gouvernement empêche l’accès à certains sites par le biais de son « Great Firewall », nom donné au système de censure en rapport avec la grande muraille de Chine. Ce « Grand Pare-feu » fonctionne raisonnablement bien, mais peut facilement être contourné par l’intermédiaire de VPN ou de proxys. Apple s’est donc aligné avec le gouvernement chinois et les applications permettant de se connecter à un VPN ont disparu de l’App Store dans ce pays.

Le "Great Firewall" mis à mal par les VPN

Le « Great Firewall » mis à mal par les VPN

Poutine signe le projet de loi visant à contrôler les VPN

En avril 2017, nous vous parlions d’un projet de loi visant à contrôler (voire à les bloquer complètement) les VPN en Russie . Ce projet de loi a été signé ce 31 janvier 2017 par le président russe Vladimir Poutine.

Le gouvernement russe est un adepte de la censure sur internet. De nombreux sites sont bloqués, comme LinkedIn ou Dailymotion, mais les utilisateurs peuvent contourner cette censure grâce aux VPN ou aux proxys. Le nouveau projet de loi signé par Poutine forcera les VPN à intégrer la censure déjà présente dans le pays, sous peine d’être bannis. Concrètement, si un citoyen russe veut accéder à LinkedIn depuis son pays, il ne pourra pas. S’il prend un VPN pour contourner a censure, LinkedIn sera quand même inaccessible.

Les moteurs de recherches sont également visés par ce nouveau projet de loi. Les liens censurés ne devront plus apparaître dans les résultats de recherches, sous peine de recevoir une amende de 12 400$ par lien non supprimé. L’oubli n’est pas permis.

Ne manquez rien de l‘actualité du téléchargement sur Nextwarez.com suivez-nous sur Facebook et Twitter.

Partager :)

À propos de l'auteur

matthieucmp

Retrouvez à travers mes articles des tests exclusifs, ainsi que l'actualité complète du téléchargement illégal !

3 commentaires

  1. Il n’y a aucun moyen de bannir les VPN. Ce sont juste les solutions basiques, de masse, qui sont touchées, celles où le gus se connecte à un VPN très connu, adresse IP connue. Ici c’est Mr tout le monde qui est visé.
    La seule chose que les Russes et les Chinois peuvent faire, c’est de rendre les communications sécurisées beaucoup moins simples.
    Demain je monte un VPN sur mon serveur à l’autre bout du monde, sur un port 143 servant au TLS, et personne ne saura que j’utilise un VPN à travers du TLS. Même l’inspection profonde de paquets ne le verra pas. A moins que les Chinois et les Russes ne veuillent aussi bannir le TLS mais dans ce cas c’est tout l’e-commerce qui tombe. Ça m’étonnerait. Et même dans ce cas c’est facile pour un dissident de communiquer avec le monde entier, car cacher des données dans un flux est aisé, surtout vu le flux monstrueux sur internet (sauf en Corée du Nord lol). Par ailleurs, il reste les communications par satellite.
    Internet est indispensable à une économie moderne et je pense que tout ça ce sont des combats d’arrière garde.

  2. Les FAI peuvent ils détecter l’ usage d’ un VPN ? Si oui, et connaissant la puissance de « persuasion » de VladPou , et au-delà du téléchargement illégal, la libre expression va se raréfier.

  3. rackham_le_blond on

    Si le russe s’abonne à un VPN basé ailleurs qu’en russie et qu’il n’a pas de serveurs là bas, je pense pas que le VPN doivent se soumettre a la censure russe du coup…. Il faudrait que le gouvernement russe bannisse alors tous les vpn du monde entier (on sait qu’ils sont plutot doués là dedans mais c’est quand même une tâche fastidieuse non?)